L'Avenir Agricole et Rural 16 octobre 2014 à 08h00 | Par Jean-Louis BLONDEL

Zéro revenu pour la ferme Haute-Marne

Pour la quatrième année consécutive, le CERFrance Sud Champagne et la Chambre d’Agriculture ont présenté en avant première aux OPA du département son étude prospective sur les revenus de la campagne 2014.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Nicolas GIRAULT a mis en évidence des soldes de trésorerie négatifs atteignant 240 euros/ha  dans les exploitations céréalières du barrois.
Nicolas GIRAULT a mis en évidence des soldes de trésorerie négatifs atteignant 240 euros/ha dans les exploitations céréalières du barrois. - © JLB

L’année culturale 2013 / 2014 s’annonce morose pour la majorité des filières de production haut-marnaises, avec une difficulté accrue au niveau des céréales, présentes dans tous les systèmes d’exploitation.

Michel Fondeur, du service Productions Végétales à la Chambre d’Agriculture est revenu sur les conditions météorologiques qui expliquent en partie ces mauvais résultats : un automne très pluvieux qui a noyé les colzas en sols hydromorphes, un hiver doux, sans couverture neigeuse, favorable à la rouille jaune en mars sur céréales, suivi d’un fort déficit hydrique au printemps, pénalisant le PMG au moment du remplissage des grains.

Le sud de la Haute-Marne était alors à l’épicentre de cette sécheresse d’envergure nationale. Les pluies estivales ont achevé de ruiner la qualité des récoltes, favorisant la germination du grain sur pied, obligeant les organismes collecteurs et les transformateurs à revoir leurs normes de qualité (temps de chute de Hagberg).

- Tendances du marché des céréales

- Des rendements décevants :

> Blés et orge d’Hiver : La zone Montagne affiche un décrochage de neuf quintaux par rapport à sa moyenne décennale
> Orges de Printemps : Décrochage de rendement sur les OP qui ont souffert du manque de remplissage après implantation : 30 en Montagne
> Colza : des rendements en phase avec la moyenne décennale

EN PRATIQUE Pour une exploitation céréalière de 175 ha et un rendement de 61 q/ha en blé dans le Barrois (10 qx de blé de moins qu’en 2013), le revenu est estimé à -25000 euros et il manquera 42000 euros de trésorerie pour boucler le budget de l’année.

 

- Un peu d’oxygène après des années difficiles pour le lait

- Viande bovine

- La Filière ovine poursuit sa remontée


Retrouvez tous ces thèmes développés dans notre édition du 17 Octobre 2014.

L’horizon reste « chargé »

Le pire est-il derrière nous ? Rien n’est moins sûr lorsqu’on observe les marchés mondiaux. Mis à part le blé déclassé et le maïs nous sommes encore sur des cours nettement plus élevés qu’en 2009, relèvent les conseillers de gestion du CERFRANCE qui se risquent à une analyse prospective sur l’année 2015, plutôt préoccupante. Le prix du lait est orienté à la baisse avec probablement un ralentissement du volume de commercialisation imposé par l’engorgement des débouchés. Le déstockage des animaux de réforme pèsera aussi sur le cours de la viande bovine. L’horizon à court terme apparaît d’autre part bouché par des charges de structure qui ont une grande inertie en raison des investissements réalisés et des charges de cotisations sociales reposant sur des années de référence plutôt fastes. Quelques éclaircies sont toutefois attendues sur le coût des engrais et des aliments du bétail. Les agriculteurs vont aussi très certainement réduire les volumes de leurs intrants, tant en PK pour les cultures (ce qui n’est pas sans risque) qu’en aliments complémentaires grâce à des stocks de fourrage abondants et de qualité. L’horizon est aussi assombri par la réforme de la PAC qui aura un impact négatif de l’ordre de 40 ha hors zone défavorisée.

Dans ce contexte, les agriculteurs haut marnais doivent espérer des conditions climatiques plus favorables pour revenir à des récoltes de graines et de fourrages satisfaisantes tant en rendements qu’en qualité.


Suite de cet article dans notre édition du 17 Octobre 2014.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2393 |  0000

Dernier numéro
N° 2393 | 0000

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui