L'Avenir Agricole et Rural 25 juin 2015 à 08h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

VIANDE BOVINE : Des engagements suivis de près

Suite à la table ronde du 17 juin, la FNB a mis en place un dispositif de surveillance qui permettra de vérifier la réalité des augmentations promises. Pour une fois, La Grande Distribution semble se diviser et pour la bonne cause !

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La revalorisation concerne toutes les races et catégories
La revalorisation concerne toutes les races et catégories - © Avenir Agricole

U

n engagement de revalorisation des prix jusqu'à couverture des coûts de production a été exprimé devant le ministre. Il doit désormais s'appliquer.

Un engagement qui concerne

tous les bovins

Lors de la table-ronde du 17 juin, les représentants de l'aval de la filière (négociants, Organisations de Producteurs Commerciales, entreprises industrielles et enseignes de la grande distribution) ont reconnu la situation économique catastrophique des éleveurs. A cette occasion, l'augmentation des prix à la production est apparue à tous comme la première urgence.

Cet engagement concerne tous les bovins destinés à l'abattage, c'est-à-dire, toutes catégories, toutes races (lait, viande, mixte), mâles et femelles, tous âges.

Une mise sous surveillance ciblée

Pour la FNB, il n'y a qu'une stratégie gagnante. La discussion est terminée. Il n'y a plus de négociation possible et il n'y a pas de demi-mesures. L'engagement est mis en oeuvre ou ne l'est pas. Il ne peut être mis en oeuvre partiellement.

 

Au regard des premières positions exprimées notamment par la distribution, il se confirme qu'une dynamique nouvelle est engagée. D'ailleurs Lidl France propose même une revalorisation de 60 cts dès le 22 juin 2015. (Cf communiqué ci-contre). Afin de vérifier cette évolution, la FNB met en place un comparateur d'application des engagements des opérateurs (acheteurs d'animaux) qui seront mis «en responsabilité». Les sections bovines des FDSEA sont invitées à diffuser dans la presse départementale un comparateur qui illustrera le respect des engagements selon les 4 catégories principales que sont les vaches allaitantes, les vaches laitières, les JB allaitants et les JB laitiers.

 

Ce comparateur sera schématisé dans le tableau publié dans notre édition de cette semaine page 23

La comparaison sera faite à partir de la semaine 24 (du 8 au 13 juin) ; en fait ça sera plutôt la semaine 25 puisqu'il s'agit de la reprise de cotation.

(vous pourrez lire aussi dans notre édition le communiqué de Lidl France)

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2462 | septembre 2017

Dernier numéro
N° 2462 | septembre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui