L'Avenir Agricole et Rural 11 décembre 2014 à 08h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

Villages fleuris : Trois nouvelles fleurs en Haute-Marne

La remise de récompenses du Concours « villages fleuris » qui a eu lieu au Conseil Général a réuni les acteurs du fleurissement.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © OFFICE DU TOURISME

Michel Berthelmot, président du jury départemental de fleurissement, dans son discours d’ouverture, a souhaité rendre hommage aux Haut-Marnaises et aux Haut-Marnais venus en nombre salle Niederberger, pour leur investissement citoyen en matière de fleurissement. La récompense est symbolique puisqu’il s’agit d’un diplôme sous verre, mais importante aux yeux des récipiendaires venus nombreux.

 

Maisons fleuries

234 maisons et bâtiments publics ont été primés par le jury départemental par arrondissement. Le concours compte de nombreuses catégories :

- maison fleurie avec jardin très visible de la rue

- maison fleurie avec décor floral installé sur la voie publique

- maison avec terrasse ou cour sans jardin visible de la rue

- maison avec fenêtre ou murs fleuris

- balcons fleuris

- hôtels-restaurants

- fermes fleuries*

- écluses fleuries

- bâtiments publics (lavoirs, écoles, mairies...)

- prix d’ensemble lavoirs, jardins et mairie

 

Fermes fleuries

Nous revenons en détail sur le palmarès des fermes fleuries :

• GAEC du Coteau d’Airin

• Ferme des Tilleuls à Bologne

• Marc Mongeot à Illoud

• Hubert Coudrat à Sauvage Magny

• Prix de la Participation à Dominique Demandre à Villiers en Lieu

• Prix d’encouragement à Fabrice Nottat à Flancourt

 


Villages fleuris

Le jury régional a attribué une fleur à trois nouvelles communes : Valdelancourt, Rimaucourt et Robert-Magny. Le Prix régional « centenaire de la Guerre » a été attribué à Bourbonne les Bains et le Prix régional « Coup de cœur » à Charmoy.

Pour mémoire, il existe sur le département 28 communes une fleur, 17 communes deux fleurs

18 communes trois fleurs et une seule commune 4 fleurs. Il s’agit de Flammerécourt.

 

L’Ecole des Fleurs

 

Bruno Sido remettant les récompenses aux élèves de l’école de Saint Blin et invitant les apprentis jardiniers à témoigner de leur expérience au micro n’était pas sans rappeler une célèbre émission animée par Jacques Martin dans les années 80... Et de citer Candide, « il faut cultiver son jardin », encourageant les enfants à la patience et à la persévérance dans la vie, comme au jardin.

Sous la direction d’Olivier Schwartz, l’école qui compte une cinquantaine d’enfants avait remporté le concours national des écoles fleuries l’an passé. Les enfants étaient allés recevoir leur distinction au Sénat à Paris. Ils sont donc « hors concours » cette année mais ont tout de même été distingués au niveau départemental.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2471 | novembre 2017

Dernier numéro
N° 2471 | novembre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui