L'Avenir Agricole et Rural 12 février 2015 à 08h00 | Par E.D.

Victoire écrasante de la CFDT en Haute-Marne

Nous revenons cette semaine sur le résultat du collège salariés avec un taux de participation honorable par rapport au niveau national et un score spectaculaire de la CFDT dans la quasi-totalité des cantons.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Antonio Pereira, vice-président du collège salarié à la MSA sud Champagne durant la dernière Mandature.
Antonio Pereira, vice-président du collège salarié à la MSA sud Champagne durant la dernière Mandature. - © E.D.

La CFDT remporte une victoire significative sur le département.

Avec 65 élus sur 81, nous remportons 80 % de plébiscite. Bien que nous n’ayons pas pu présenter de liste dans deux cantons, nous avons plus de délégués CFDT que lors de la précédente mandature. Cette victoire est d’autant plus appréciable qu’il y a eu une vraie mise en concurrence des syndicats avec jusqu’à quatre listes présentées au choix des électeurs dans les cantons urbains.

Cette élection est-elle importante pour la CFDT ?

Bien sûr. Il est important que les salariés soient dûment représentés dans les instances de la sécurité sociale, que ce soit au niveau du régime général ou agricole, car ils constituent la majeure partie de la population active. Au sein de la MSA, la co-gestion au sein du conseil d’administration permet aux représentants des trois collèges – exploitants, salariés et employeurs- de travailler ensemble et de mieux comprendre les problématiques des uns et des autres. C’est très constructif.

Quel a été le taux de participation au niveau du deuxième collège ?

Nous sommes à 27,28 % de participation de la part des ressortissants salariés. Ce taux est en baisse de huit points par rapport au précédent scrutin, suivant la tendance générale. Nous sommes cependant bien au-dessus du taux de participation national qui est de 23 % au niveau du deuxième collège.

Quelles sont les revendications nationales de la CFDT en matière de droits sociaux pour les salariés agricoles ?

Nous revendiquons en priorité la prise en compte de la pénibilité afin d’obtenir un droit au départ à la retraite anticipée pour les salariés sur les exploitations et dans l’industrie agro-alimentaire.

Localement, quelles ont été les réalisations de la MSA soutenues par la CFDT ?

La MARPA de Froncles est un bel exemple de ce que les acteurs du monde rural sont capables de mettre en œuvre quand ils se donnent la main. Même si le remplissage a été long au démarrage, aujourd’hui les futurs résidents doivent s’inscrire sur liste d’attente. Il s’agit d’établissements essentiels à nos territoires ruraux, qui permettent à nos aînés de continuer à résider près de chez eux dans un milieu à taille humaine et non médicalisé. C’est aussi une source d’emplois locaux directs et indirects.

Voir le tableau des résultats dans notre édition du 13 février 2015.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2469 | novembre 2017

Dernier numéro
N° 2469 | novembre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui