L'Avenir Agricole et Rural 09 août 2018 à 09h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

VENTE AUX ENCHÈRES DU 23 AOUT A LA FERME DU NOURRIT

Trois bonnes raisons de venir acheter !

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Ça y est, EMC2 Elevage nous fait savoir que le recrutement de la vente de Chaumont, édition de 2018 est terminé. Le catalogue est sous presse avec 31 animaux en page et un coup de main des syndicats des races. Sébastien Hiblot, le technicien nouvellement chargé des « repro lait » dans la coopérative, avec la complicité de Francis Michel d’Elitest ont sélectionné les animaux des Vosges à l’Aisne. Ils nous ont listés 6 bonnes raisons de venir acheter des Prim’holstein ou des Montbéliardes à la vente prévue en soirée le 23 août .

Du lait de suite

La coopérative a augmenté nettement la proportion de vaches et génisses déjà vêlées. « C’est beaucoup plus compliqué pour les transports », explique Sébastien, mais c’est beaucoup plus pratique pour l’éleveur, sans risque au vêlage et avec des cellules contrôlées.

Une année pour les acheteurs

Sans décourager les vendeurs qui ont tous joué le jeu en laissant choisir à la délégation parmi leurs bons animaux, l’équilibre offre – demande de l’année laisse de bons espoirs aux acheteurs de faire de bonnes affaires. Il est donc conseillé, de venir, même peut-être en curieux, on ne sait jamais…

De la génétique !

Le catalogue 2 018 comporte une variété de profil génétique qui va permettre à ceux qui cherchent de la génétique sur mesure de trouver « sabot » à leur pied : par exemple, la famille Stylmidge sera représentée, des profils complets et fonctionnels, une vache du schéma d’Elitest, (prim’holstein) et une du schéma Umotest (montbéliard). Une proportion importante de génisses pleines d’un taureau femelle…

Si on en croit les autres années, on peut rajouter une dernière bonne raison de se déplacer : C’est le premier rendez-vous de la rentrée pour l’élevage et donc l’occasion de se retrouver après cette si chaude moisson…

 

Précisions :

La mise à prix est de 1300 Euros.

La coopérative assure gratuitement la livraison des animaux, dès le lendemain matin, sur toute la zone géographique de la coop.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2509 | août 2018

Dernier numéro
N° 2509 | août 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous