L'Avenir Agricole et Rural 05 avril 2017 à 08h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

Une unité de méthanisation de référence

La SAS AGRIFYL’S Energie a été inaugurée le 31 mars, suivi d’une journée portes ouvertes le lendemain. L’occasion pour le public de visiter l’impressionnant site et de découvrir le méthaniseur qui alimente le réseau de gaz de Chaumont, fournissant à la commune 30 % de sa consommation en été.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les 5 associés (de gauche à droite) : Vincent et Paul-Henry Lahaye, Jérôme Yung, Jérôme Ferrand, et Thierry Lahaye.
Les 5 associés (de gauche à droite) : Vincent et Paul-Henry Lahaye, Jérôme Yung, Jérôme Ferrand, et Thierry Lahaye. - © T MORILLON

La méthanisation continue de se développer en Haute-Marne, la 8ème unité devrait être opérationnelle fin 2017. Le public s’est largement déplacé pour visiter la SAS AGRIFYL’S Energie, premier site de méthanisation à injection en Haute-Marne. Ce projet, initié en 2012, est porté par 5 agriculteurs : Jérôme FERRAND, Jérôme YUNG, Thierry, Vincent et Paul-Henry LAHAYE. Afin de conforter la main d’oeuvre sur leurs exploitations, ils ont créé un groupement d’employeurs qui embauche 2 salariés à temps plein et un CDD.

Valorisation des déchets organiques

Le projet de méthanisation fait suite à une démarche collective de GIEE sur le thème de l’agriculture de conservation, 4 des 5 associés étant déjà engagés dans le dispositif. Dans le cadre de ces nouvelles pratiques, ils réalisent 3 cultures sur 2 ans et se tournent alors vers la méthanisation pour apporter une plus-value à cette 3ème culture. Après 1 an de travaux, l’unité injecte ses premiers mètres cubes de biométhane dans le réseau local de la ville depuis mi-septembre 2016 (voir Avenir Agricole du 14 octobre et du 18 novembre 2016).

 

Le digesteur est alimenté quotidiennement par des effluents d’élevage (28 % du mélange), des CIVE (54%), des végétaux stockés en silo (15%) et des résidus de céréales. Les fumiers des élevages des associés, ainsi que les lisiers de l’exploitation voisine (Gaec de Chevraucourt) permettent de renouveler les bactéries. Les lisiers sont pompés directement par une canalisation reliant les 2 installations. Entre 2 cultures principales, tricale, avoine, raygrass, seigle et sorgho sont cultivés pour leur valeur méthanogène. Les CIVE sont récoltées sur les exploitations des associés, elles permettent de réduire l’utilisation des produits phytos, un allongement des rotations et un maintien de la biodiversité avec une couverture permanente des sols. La culture du maïs sécurise l’équilibre biologique et les poussières/impuretés des céréales proviennent du triage et nettoyage des céréales de coopératives et de négociants locaux.

Le biométhane est épuré avant d’être injecté directement dans le réseau de Chaumont. Le tarif d’achat du gaz est garanti pendant 15 ans et sans contrainte de valorisation de chaleur comme en cogénération. L’installation a une capacité de production de 125 Nm³ par heure, la quantité injectée correspond à la consommation annuelle de 3000 foyers en chauffage, eau chaude et cuisson. En plus du biogaz, environ 12 500 m³ de digestat sortent de l’unité de méthanisation et sont épandus sur les parcelles des exploitations. L’investissement est lourd : 3 700 000 , mais les associés ont bénéficié du soutien financier de la Région Grand Est, du GIP 52 et d’EDF. La Chambre d’Agriculture de Haute-Marne a également effectué un accompagnement global du projet tout au long de sa réalisation.

Retrouvez la suite de notre article dans notre édition papier de cette semaine page 04

Bonne lecture.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2453 | juillet 2017

Dernier numéro
N° 2453 | juillet 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui