L'Avenir Agricole et Rural 17 décembre 2020 a 09h00 | Par Equipe INOSYS

Une troisième année de sécheresse qui pèse sur le revenu

Les conseillers des Chambres d’agriculture du Grand Est et l’Institut de l’Elevage ont simulé, sur quelques systèmes ovins représentatifs de la région, l’impact des conjonctures et aléas climatiques de l’année, afin d’estimer les revenus 2020.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
La hausse des charges alimentaires s’explique par le déficit fourrager estival.
La hausse des charges alimentaires s’explique par le déficit fourrager estival. - © CRAGE

En plus de la sécheresse estivale déjà connue en 2018 et 2019, 2020 aura été marquée par une sécheresse printanière sur certaines zones de la région. Hormis le blé pour lequel le rendement moyen est supérieur à la moyenne quinquennale, les autres cultures ont été impactées avec des rendements à la baisse (-15 à-30 %). Les cultures de printemps et d’été sont souvent les plus impactées, avec une forte hétérogénéité au gré des quelques orages « bienfaiteurs ».
La quantité de paille produite à l’hectare est également très faible (environ 2 t/ha) entrainant une flambée des prix à 90 €/t et jusqu’à 110 €/t en montagne vosgienne.

Un nouveau déficit fourrager
La sécheresse printanière a permis une mise à l’herbe relativement précoce avec de bonnes conditions de portance et des premières coupes sur prairie temporaire dès mi-avril. Toutefois, la pousse de l’herbe est restée très modérée et les rendements de ces fauches précoces sont en baisse de l’ordre de 20 % (2 TMS/ha à 2,8TMS/ha).

L’augmentation des cours de l’agneau : seule bonne nouvelle en 2020

Hormis la semaine avant Pâques où la crise sanitaire liée à la COVID-19 a fortement perturbé le marché et entrainé une baisse des cours, 2020 est marquée par une augmentation très sensible des cours de l’agneau. Elle est estimé à 2 % (+0,15 €/kg) pour les agneaux de bergerie et atteint 9 % (+ 0,55 €/kg) pour les agneaux d’herbe en comparaison à 2019.

Concernant les éléments techniques de l’atelier ovin, 2020 se caractérise :
- par une stabilité des poids de ventes des agneaux malgré la demande du marché et la nécessité de complémentation des agneaux d’herbe,

- par une augmentation de la prolificité de 6 points en système herbager, mais une baisse de 2 points en système bergerie.

Le produit ovin est donc estimé stable en système bergerie alors qu’il progresse de 10 % en système herbager.

Quelles pistes pour améliorer la résilience des systèmes ovins ?

A mettre en œuvre rapidement :
- Faire un bilan fourrager pour estimer la disponibilité et réadapter au mieux le système de rationnement hivernal,

- Valoriser la bonne qualité des fourrages récoltés précocement en les distribuant en priorité aux animaux à forts besoins (dernier mois de gestation et début de lactation),

- Mettre en place des rations à base de paille pour les autres (agneaux à l’engraissement, brebis taries,…) en faisant toutefois attention à la complémentation en CMV de ces animaux,

- Faire la chasse aux brebis improductives,

- Contractualiser rapidement les achats de concentrés si cela n’a pas encore été fait,

- Valoriser au mieux le pâturage hivernal là où la pousse de cet automne le permet que ce soit sur les prairies ou dans les champs.

A plus long terme :
- Diagnostiquer l’état des prairies et prévoir une rénovation si besoin dès le printemps prochain en anticipant les achats de semences pour être prêt,

Vous pourrez retrouver la suite de cet article dans notre édition du 18 décembre 2020.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2637 | janvier 2021

Dernier numéro
N° 2637 | janvier 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous