L'Avenir Agricole et Rural 13 avril 2017 à 08h00 | Par T MORILLON

Une place pour un atelier ovin

Une classe du lycée agricole Edgard Pisani de Choignes a organisé une journée technique ovine régionale le 30 mars au sein de l’école. 220 élèves de différents établissements agricoles du Grand Est étaient invités, au programme : interventions professionnelles, conférences et ateliers.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Un bon matériel de contention est primordial lors des manipulations.
Un bon matériel de contention est primordial lors des manipulations. - © ™

Les élèves de BTS Production Animale en 2ème année ont initié cette journée technique d’envergure régionale. La journée s’est déroulée avec des conférences le matin afin de permettre aux porteurs de projet de trouver leur système, tandis que des ateliers l’après-midi apportaient des notions techniques, avec des démonstrations. La manifestation a tenu toutes ses promesses : pas moins de 220 élèves et 80 professionnels étaient présents : éleveurs, MSA, Chambres d’Agriculture d’Alsace, des Vosges, de Haute-Marne, de Saône et Loire et de l’Aube, Institut de l’élevage, Laboratoire départemental d’analyse de Haute-Marne et la Cobevim. Edgard PISANI fait partie du réseau RONEA qui a apporté sa participation pendant cette journée. Ce réseau est constitué de 6 exploitations de lycées agricoles du Nord Est de la France, il anime des actions pédagogiques autour de la production ovine.

Une filière d’avenir

Le revenu des éleveurs de mouton progresse : le prix de vente a augmenté de 30 % entre 2006 et 2015, avec une stabilisation en 2016. Le blé connaît une situation similaire, mais ses cours sont volatiles alors que la filière ovine bénéficie d’une dynamique de prix avec une constance des cours. De plus, les coûts de production augmentent davantage en grandes cultures. Avec des ovins, un éleveur peut dégager un résultat courant de 20 000 par UMO, alors qu’il est de 18 000 en bovin viande. Tous ces avantages entraînent de nombreuses installations (23 % de taux d’installation) dans la filière ovine.

Les élèves ont bénéficié d’interventions techniques en système de polyculture élevage, on notera une véritable complémentarité des ateliers permettant une certaine autonomie alimentaire. Il y a eu aussi des recommandations pour créer une troupe ovine ou encore comment choisir sa race. Un atelier ovin peut s’intégrer à différents systèmes, que ce soit en exploitations céréalières ou en complément d’un atelier bovins. En polyculture élevage, la présence d’un atelier ovin permet de limiter la baisse des revenus lors de mauvaises récoltes comme en 2016.

Il y a eu une présentation de l’exploitation du lycée Edgard Pisani. Une saynète a montré le parcours effectué au sein du réseau RONEA : la recherche d’autonomie, le travail en réseau... Le Directeur de l’exploitation Stéphane Hitzberger y a participé pour présenter le GIEE (Groupement d’Intérêt Economique et Environnemental) dans lequel la ferme est engagée. L’objectif est de réaliser une baisse des IFT, des charges en engrais, des produits phytosanitaires et l’accent a été porté sur la complémentarité des ressources alimentaires.

Des postes clés

Un atelier présentait les alternatives au déparasitage chimique avec des conseils encourageant le pâturage mixte et l’alternance fauche-pâture qui permettent de casser le cycle des parasites. Les espèces fourragères ont également leur importance comme les plantes à tanins (lotier, chicorée...) qui limitent la pression parasitaire. Il y a aussi le choix de la race et les variabilités entre individus, certaines sont plus sensibles ou au contraire plus résistantes.

Vous pourrez retrouver la suite de cet article dans notre édition du 14 avril 2017.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2469 | novembre 2017

Dernier numéro
N° 2469 | novembre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui