L'Avenir Agricole et Rural 19 décembre 2019 à 08h00 | Par F.VW

Une charte méthaniseurs-éleveurs en cours d’élaboration

Le 6 décembre, les membres de la commission environnement de la FDSEA se sont réunis sur le thème de la méthanisation. Retour sur l’intervention de A. Pereira et P. Bonnet de la Chambre d’Agriculture et de Philippe Collin de l’AAMF.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Dans un premier temps, les participants ont échangé sur l’élaboration d’une charte de bonnes pratiques éleveurs / méthaniseurs avec Florent CRESSOT, Président de la FDPL. Ils ont ensuite pu approfondir leurs connaissances techniques sur les CIVE avec Antonio Pereira et sur la réglementation avec Pauline Bonnet. Pour finir, un échange libre a eu lieu avec Philippe Collin de l’AAMF (Association des Agriculteurs Méthaniseurs de France).

La méthanisation en Haute-Marne
Selon Pauline Bonnet, avec 14 méthaniseurs en fonctionnement et 12 en travaux, la Haute-Marne fait partie des départements leaders au niveau de la région Grand-Est. Pauline Bonnet a présenté un état des lieux de la filière et a pu faire un point sur la réglementation.
Elle précise que pour tout projet, il est nécessaire de respecter la réglementation en vigueur et qu’il est important de se faire accompagner  dès le début du projet. En effet la DREAL vient de renforcer ses  équipes de contrôle.

Une Charte de bonnes pratiques
A l’occasion de cette rencontre la commission a invité Florent Cressot, Président de la Fédération Départementale des Producteurs de Lait, pour échanger sur la mise en place d’une charte déontologique entre éleveurs et méthaniseurs. En effet, certains éleveurs indiquent qu’ils constatent une hausse des prix du maïs ensilage sur le département et connaissent des difficultés avec les coopératives betteravières pour honorer les contrats de pulpes. Chacun s’accorde sur le fait que la conjoncture et les sècheresses de ces dernières années ont fragilisé bon nombre de structures. Pour la FDPL, le problème serait dû à une problématique de volume disponible pour les exploitations qui se lancent dans la méthanisation sans avoir la matière suffisante.
Problématique que l’on retrouve  également sur les autres types d’exploitations agricoles où la question de l’autonomie fourragère devient récurrente. Thierry Lahaye précise que cette année, de nombreux méthaniseurs se sont vu proposer du maïs par des  éleveurs laitiers.

Point technique sur les CIVE
Antonio Pereira a présenté la synthèse des intérêts et des points de vigilances concernant les CIVE au niveau énergétique, agronomique et environnemental.
Il a rappelé les besoins et contraintes pour réaliser correctement le cycle de développement des CIVE, telles que la somme de température et la pluviométrie. Il a également présenté les différentes espèces utilisées et cultures dédiées, reprenant ainsi leurs caractéristiques techniques, leurs capacités d’adaptation aux différents systèmes et les potentiels de rendement de chacune.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2608 | juillet 2020

Dernier numéro
N° 2608 | juillet 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui