L'Avenir Agricole et Rural 17 mars 2016 à 08h00 | Par T.M.

Une alliance stratégique

L’assemblée générale de Cerfrance Sud Champagne s’est tenue sur la zone Plein’Est le 15 mars. L’association engage un partenariat avec Cerfrance Nord Est-Ile de France pour mutualiser leurs compétences. Philippe Bloch est intervenu pour parler d’optimisme et d’innovation en entreprise.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
CerFrance Sud Champagne unit ses compétences avec CerFrance Nord-Est - Ile de France pour répondre aux nouveaux besoins et optimiser leur structure respective.
CerFrance Sud Champagne unit ses compétences avec CerFrance Nord-Est - Ile de France pour répondre aux nouveaux besoins et optimiser leur structure respective. - © T.M.

Une forte réactivité

 

S’adapter aux besoins

Sur le site Internet, l’espace «Cerfrance connect» permet aux adhérents d’accéder aux offres de services en ligne et de consulter tous leurs documents. «Cerfrance avantages» est un service spécifique qui va être mis en place en juin, il a comme objectif de faciliter le développement d’activité des clients et leur mise en relation au sein de la «communauté d’entrepreneurs», d’apporter des solutions complémentaires de financement et de les faire profiter de la puissance d’achat du réseau. Cerfrance compte également mettre à disposition de ses clients des espaces nomades dans certaines villes pour plus de proximité.

Des administrateurs ont témoigné, Thierry Mercuzot, producteur de Champagne dans l’Aube a souligné le développement du pôle viticole avec la création d’un comité viticole, véritable laboratoire d’idées, et la présentation d’une offre spécifique pour les viticulteurs en octobre. Céline Massotte, éleveuse en Haute-Marne a rappelé l’importance d’avoir un accompagnement durable, surtout pendant cette période de crise où Cerfrance met tout en œuvre pour informer ses clients sur la situation. Philippe Champignolle, céréalier près de Troyes, a décidé de se tourner vers l’agriculture de précision. Il est entré dans une démarche qualitative pour trouver des marchés de niche. Il a renouvelé la majorité de son matériel, il a diminué ses charges mécanisations, ses engrais et son IFT tout en conservant le même rendement. Il est donc possible d’associer enjeux environnementaux et économie.

Préparer l’avenir

Cerfrance Nord Est-Ile de France et Sud Champagne décident de former une alliance stratégique. «Nous voulons nous adapter, mais de manière offensive, en harmonisant et en améliorant nos compétences, pour mieux répondre aux besoins» explique Yannick Fassaert. Pour Benoît Hureau, président de Cerfrance NEIDF, «c’est l’occasion de penser à deux, d’occuper nos territoires tout en complétant nos compétences et de penser des offres communes. Nous allons mener des actions mutualisées en optimisant nos structures. Nous pourrons aussi participer ensemble aux projets du réseau national».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2462 | septembre 2017

Dernier numéro
N° 2462 | septembre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui