L'Avenir Agricole et Rural 17 octobre 2019 à 09h00 | Par Yannick HENRY

Un service clé en main qui s’adapte à vos besoins

Des matériels toujours plus complexes, des situations de voisinage de moins en moins évidentes, des difficultés à trouver rapidement du personnel disponible… autant de raisons qui incitent les exploitants à avoir recours au service de remplacement.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Une demande faite au plus tôt permet d’obtenir au moment voulu un agent adapté à ses besoins.
Une demande faite au plus tôt permet d’obtenir au moment voulu un agent adapté à ses besoins. - © S. GROSSIN-ANEFA

Le SR (Service de Remplacement) est un groupement d’employeurs à vocation de remplacement. Sa mission, d’utilité sociale, permet de proposer des agents de remplacement aux agriculteurs adhérents qui sont contraints ou qui souhaitent quitter momentanément leur exploitation. Ces structures départementales sont gérées par des agriculteurs engagés et sont ouvertes à tous les exploitants(es) agricoles du territoire. Dans le Grand Est, il existe un service de remplacement par département, ce qui permet d’être au plus proche des adhérents, de leurs besoins. Avec 243 466 heures de remplacement réalisées en 2018, les services de remplacement du Grand Est emploient à eux seuls plus de 1000 salariés par an. Il existe aujourd’hui plusieurs possibilités d’interventions du service de remplacement.

Le remplacement en cas du coup dur

Un partenariat historique avec la MSA (ou la CAAAM en cas d’accident pour les départements 57. 67, 68) pour les motifs de remplacement maladie ou épuisement professionnel permet aux exploitants(es) de bénéficier de journées de remplacement à coût réduit, voire totalement prises en charge.

Pour des remplacements prévus

En cas de naissance, les agriculteurs peuvent se faire remplacer pendant 11 jours (dans un délai de quatre mois après l’accouchement) et pendant 16 semaines pour les agricultrices. Pour le congé maternité, la MSA prend en charge le coût total des journées de remplacement. Pour le congé paternité, il reste à charge la CSG/RDS.
Les chefs d’exploitation peuvent faire appel au service de remplacement pour combler leurs absences lorsqu’ils s’engagent pour la profession. Ils ont également la possibilité de demander un agent de remplacement lorsqu’ils se forment ou assistent à des actions de développement agricole et rurale, et ce, dans les 3 mois qui suivent la date de formation ou d’action. Ils peuvent alors bénéficier d’un financement CASDAR (Compte d’Affectation Spécial pour le Développement Agricole et Rural) d’un montant de 105 €/ journée utilisée.

La simplicité administrative

Les démarches pour utiliser le service de remplacement sont très simples. L’exploitant(e) contacte le Service de Remplacement de son département le plus tôt possible pour faire connaître ses besoins. Il précise son motif d’absence, son système d’exploitation, les travaux à réaliser. Le SR se charge, alors, de l’organisation du remplacement, des modalités pratiques, du recrutement de l’agent, de la gestion administrative, etc... L’agent de remplacement prend ensuite le relais et contacte l’adhérent quelques jours avant le début de la mission pour réaliser la prise de consignes.

Une journée spéciale, dédiée aux Services de Remplacement aura lieu à Agrimax le mercredi 23 octobre sur le stand L’agriculture recrute, Hall A. Vous pourrez venir échanger avec les professionnels et collaborateurs des Services de Remplacement sur vos recherches d’emploi et les services proposés aux agriculteurs.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2573 | novembre 2019

Dernier numéro
N° 2573 | novembre 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui