L'Avenir Agricole et Rural 08 avril 2020 à 17h00 | Par JL MASSON

« Un projet majeur non optionnel »

Le réseau des Chambres d’agriculture s’engage sur un projet stratégique à cinq ans, autour de trois axes majeurs : l’accompagnement, la création de valeur et la communication. En s’appuyant sur « les pépites » des territoires. Un « virage majeur » pour le président national, Sébastien Windsor, mais aussi vital.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Maximin Charpentier : « L’agriculture peine à trouver la compétitivité économique, avec un attendu environnemental de plus en plus exigeant ».
Maximin Charpentier : « L’agriculture peine à trouver la compétitivité économique, avec un attendu environnemental de plus en plus exigeant ». - © JL MASSON

« Notre projet n’est pas optionnel, c’est un projet majeur avec 16 actions phares. L’échec n’est pas non plus une option. Si nous ne réussissons pas, nous verrons un bouleversement très fort du conseil aux agriculteurs et son individualisation ». Le nouveau président national des Chambres d’agriculture (Apca) ne manie pas la langue de bois.

Logique ascendante
Sébastien Windsor présente un profil atypique d’ingénieur diplômé de l’Ecole des Mines de Nancy, avec une expérience professionnelle dans le bâtiment. Il produit aujourd’hui du porc en Normandie, près de Rouen. Cet agriculteur de 49 ans est venu présenter le projet stratégique 2019-2025 des Chambres devant la session régionale réunie à Metz, le 10 mars. Avec le président de la Cra Ge, Maximin Charpentier, il partage un même engouement pour la promotion de la recherche-développement et de l’innovation dans les filières. « L’agriculture peine à trouver la compétitivité économique, avec un attendu environnemental de plus en plus exigeant, nous y mettons le maximum d’énergie » illustre Maximin Charpentier.

Trois axes majeurs
Sébastien Windsor, tout comme Maximin Charpentier, rappelle « le combat » qu’il a fallu mener lors du précédent débat budgétaire de la Nation pour éviter une ponction de 15 % sur le fonctionnement consulaire. « Nous allons nous engager sur des résultats, promet le président national, mais nous avons besoin d’avancer sur un objectif avec le ministère, tout en disposant  d’une trajectoire financière, dont nous réclamons la stabilité ».

Huit mois de concertation ont permis de mener à bien la construction de ce projet stratégique qui se décline en trois axes majeurs. Le premier est d’accompagner l’agriculture dans ses transitions. Le deuxième vise la création de plus de valeur ajoutée dans les territoires. Le troisième ambitionne le dialogue entre agriculture et société. Le tout dans un esprit « réseau, plus agile et plus efficient ». Des objectifs très ambitieux sont fixés pour chacune des trois directions. Parmi les actions phares de l’axe 1, le repérage et l’accompagnement des 160.000 cédants potentiels pour permettre l’installation de jeunes.

Trois actions-phares

La balle est donc dans le camp du réseau. Le président de l’Apca ne sous-estime pas « le virage majeur » à prendre  pour son organisation. « Allons chercher les pépites sur le terrain, sans réinventer l’eau chaude sans cesse ». Le Grand Est ne semble pas en reste pour être une force de propositions.
Trois « actions phares » récemment développées, ont été présentées en fin de session : « Oser en Barrois », sous l’angle de l’accompagnement des exploitants ;  le salon « Passions terroirs », qui ambitionne la création de valeur ; et la production de vidéos « Terres d’échanges » aux fins de diffusion grand public.

Vous pourrez retrouver l'intégralité de cet article dans notre édition du 10 Avril 2020

Appel à la Région

Le syndicalisme a interpellé la Région pour obtenir un soutien aux agriculteurs victimes de la sécheresse 2019. « Soit on reconduit le plan 2018, soit on abonde le régime calamités national 2019 » suggère Hervé Lapie.

« Nous ne sommes pas fermés, a répondu Patrick Bastian, le président de la commission Agriculture et Forêt.
Nous n’allons pas déployer 8 M€ comme l’an dernier, mais parallèlement nous mettrons quelque chose pour éviter le pire ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2601 | mai 2020

Dernier numéro
N° 2601 | mai 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui