L'Avenir Agricole et Rural 29 juin 2017 à 08h00 | Par GDS

Un bilan annuel encourageant, qui reste cependant à conforter

L’arrêté ministériel du 1er juillet 2016 a fait progresser l’assainissement : il y avait 81 cheptels avec bovins positifs en 2016 contre 38 aujourd’hui. Retour sur les principales mesures et l’évolution des statuts.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pensez aussi à faire des analyses complémentaires pour protéger votre cheptel.
Pensez aussi à faire des analyses complémentaires pour protéger votre cheptel. - © S. Leitenbenger

Rappel des principales mesures du dernier arrêté ministériel

L’arrêté ministériel en I.B.R. mis en application le 1er juillet 2016 a induit un renforcement des mesures de gestion, en voici les grandes lignes :

- Renforcement des mesures de prophylaxie : dès 12 mois pour les élevages non conformes (NC) ou en assainissement avec/sans positifs (AAP/ASP).

- Mise en place de contrôles obligatoires à la vente de bovins destinés à l’élevage : Prise de sang à réaliser 15 jours avant départ pour les élevages non indemnes.

- Interdiction de vendre des bovins connus positifs ou vaccinés à l’élevage.

- Marquage des ASDA des bovins positifs.

- Les bovins vaccinés ne peuvent aller qu’en atelier d’engraissement dérogataire ou à l’abattoir.

- Les bovins positifs non vaccinés ne peuvent aller qu’à l’abattoir par transport direct.

- Retardement du délai du contrôle à l’introduction : Prise de sang d’achat à faire 15 à 30 jours après l’arrivée du bovin sur l’exploitation.


Une forte évolution des statut

Ces restrictions ont poussé un certain nombre d’élevages à s’assainir : Il y avait 81 cheptels avec bovins positifs en 2016, il en reste 38 aujourd’hui en Haute-Marne. Les non-adhérents au GDS respectants le cahier des charges ont été certifiés «Troupeau Indemne d’I.B.R.», ce qui nous amène à presque 91% d’élevages indemnes dans notre département.

Quatre principaux statuts ont été établis par le nouvel AM :

• Troupeau Indemne d’I.B.R. : (1055 cheptels)

Un troupeau laitier est «indemne d’I.B.R.» à l’issue de 4 analyses avec résultats négatifs sur LGM. Un troupeau allaitant l’est à l’issue de 2 prophylaxies négatives. Un troupeau mixte doit remplir ces deux conditions.

Troupeau en cours de qualification (ECQ) : (52 cheptels)

Il ne détient aucun bovin connu positif et a obtenu des résultats favorables à au moins 1 prophylaxie après élimination des derniers bovins positifs.

• Troupeau en assainissement sans positifs (ASP) : (10 cheptels)

Il ne détient plus d’animaux connus positifs mais n’a pas encore obtenu de résultats favorables à une prophylaxie.

• Troupeau en assainissement avec positifs (ASP) : (33 cheptels)

Il détient toujours des animaux connus positifs et vaccinés.

 

Vous pourrez retrouver la suite de cet article dans notre édition du 30 juin 2017.

J’achète des bovins, est-ce que je peux déroger à la prise de sang d’achat ?

Le STC départemental s’est réuni le vendredi 9 juin 2017. L’un des thèmes principaux était l’accord ou non d’une dérogation au contrôle d’introduction en I.B.R. Elle est autorisée dans certains départements mais elle n’a pas été accordée dans le 52. En effet nous n’avons toujours pas atteint 95 % d’élevages certifiés indemnes d’I.B.R. et il reste une circulation virale dans le département. Nous devons donc maintenir nos efforts, et d’ici une année, une fois les 95 % atteints, cette dérogation pourrait être mise en place.

En attendant, nous vous rappelons qu’il existe une dérogation à la PS d’achat lorsqu’elle a été faite chez le vendeur dans les 15 jours avant la vente, que le transport des bovins a été réalisé par l’éleveur, et qu’ils soient tous les deux indemnes d’IBR. Contactez le GDS dans ce cas-là.

Il est important de se renseigner sur le statut du vendeur avant d’acheter des bovins. Mais également d’isoler les bovins jusqu’à la réception des résultats d’analyse. Pensez aussi à faire des analyses complémentaires pour protéger votre cheptel : Notamment en paratuberculose, B.V.D. …

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2462 | septembre 2017

Dernier numéro
N° 2462 | septembre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui