L'Avenir Agricole et Rural 29 janvier 2010 à 12h23 | Par Estelle DAUPHIN

TOURISME VERT - LA CHAMPAGNE A VELO, UNE DESTINATION COURUE

Donner de la visibilité aux hébergeurs du département ayant une sensibilité au cyclisme ainsi qu’aux équipements et aux prestations de service proposées à ce segment du tourisme vert ; voilà l’objet de la nouvelle Charte « La Champagne à Vélo ».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Michel GUERIN, directeur du Comité Départemental du Tourisme de la Haute-Marne - Monsieur FOLLEAU, directeur de l’Arcombelle -  Pierre ROUSSELOT, Président du Comité Départemental du Tourisme de la Haute-Marne - Régine PILLIERE, présidente du Comité Régionale du Tourisme de Champagne-Ardenne - Laurence PREVOT, directrice du Comité Régionale du Tourisme de Champagne-Ardenne - Guillaume RICHELOT, chargé de développement touristique au Comité Régionale du Tourisme de Champagne-Ardenne.
Michel GUERIN, directeur du Comité Départemental du Tourisme de la Haute-Marne - Monsieur FOLLEAU, directeur de l’Arcombelle - Pierre ROUSSELOT, Président du Comité Départemental du Tourisme de la Haute-Marne - Régine PILLIERE, présidente du Comité Régionale du Tourisme de Champagne-Ardenne - Laurence PREVOT, directrice du Comité Régionale du Tourisme de Champagne-Ardenne - Guillaume RICHELOT, chargé de développement touristique au Comité Régionale du Tourisme de Champagne-Ardenne. - © ESTELLE DAUPHIN AVENIR AGRICOLE ET RURAL

Monsieur Folleau, directeur du restaurant L’Arcombelle, à Montigny-le-Roi, accueillait avec enthousiasme les représentants officiels chargés du tourisme pour la signature des labellisation de huit hébergeurs en Haute-Marne, dont fait naturellement partie son établissement.

Impulsion politique
Le comité départemental du tourisme (CDT) ne cesse de le marteler ; la Haute-Marne avec ses nombreuses sources et ses voies navigables a un fort potentiel en terme de tourisme vert. En faisant reconnaître les hébergeurs « cyclo-compatibles », le département entre dans un schéma plus vaste de la Champagne à Vélo, mais aussi de la France à Vélo et bientôt de l’Europe à vélo. « Etre à l’origine de ce type de démarche est toujours valorisant » commente Pierre Rousselot, Président du CDT. La même démarche est d’ailleurs entreprise pour les randonneurs à pied et à cheval.
Cette démarche d’identification des hébergeurs pour faire reconnaître des compétences qui existent déjà pour la plupart, facilite grandement le travail préparatoire des cyclo-touristes, qui iront plus volontiers vers une offre identifiée et adaptée à leurs besoins.

Entre Champagne et Bourgogne : bientôt 127 kms de voies vertes le long du canal, reliant le lac du Der au sud de Langres
Entre Champagne et Bourgogne : bientôt 127 kms de voies vertes le long du canal, reliant le lac du Der au sud de Langres - © CDT

Flexibilité pour les herbergeurs
Les hébergeurs n’ont pas l’obligation d’être situés sur un itinéraire « voie verte » ; les 24 ballades balisées dans le guide « La Haute-Marne à vélo » maillent suffisamment le territoire pour que chacun y trouve sa place.Adhérer à la charte ne représente pas de contraintes majeures pour l’hébergeur ; il suffit de remplir une grille en cochant les options que celui-ci est à même de proposer. Il n’y a pas de contrepartie financière, simplement l’engagement moral de respecter les options pour lesquelles il s’est engagé dans les meilleures conditions.
Adhérer à la Charte permet de bénéficier du plan marketing mis en place par le CDT (voir ci-dessous) et permet d’accueillir une clientèle fort sympathique, comme en témoigne Monsieur Folleau, qui apprécie particulièrement l’esprit « cyclotouriste ». De juin à octobre, il voit défiler depuis déjà de nombreuses années des pèlerins qui se rendent à Compostelle, mais, plus étonnant, des bretons qui viennent visiter l’Est de la France. Pour la maintenance des vélos, il fait équipe avec le magasin de cycles situé à coté de l’hôtel.

Contenu de la charte
La charte comprend des critères obligatoires et des options facultatives afin de permettre à chacun d’y trouver sa place :
- Critères obligatoires : possibilité de laver et sécher le linge, abri à vélo, nettoyage du vélo, kit de réparation à disposition, panier repas…
- Options facultatives : transfert de bagages au prochain hébergement, assistance en cas de problème technique sur une ballade, ordinateur avec accès Internet
A savoir : des aides à l’équipement peuvent être allouées par le conseil général sous forme de subventions, pour les abris à vélo notamment.

Plan promotionnel
Une campagne de communication est menée par le Comité Régional de tourisme afin de « vendre » la Charte auprès des cyclo-touristes : une identité visuelle aux couleurs de la Champagne (voir logo) référencement Internet, des brochures, un accueil presse dans les établissements, participation au salon de la randonnée, au salon du vélo à Amsterdam…
D’autre part, un kit de réparation gratuit estampillé « la champagne à vélo » est mis à la disposition des hébergeurs. Il contient les ustensiles de «premier secours», démonte-pneu, rustines…ainsi que des brochures touristiques.

Le cyclo-guide sur la Haute-Marne à vélo, édité par IGN permet de découvrir le patrimoine haut-marnais au fil des 24 ballades qui maillent le territoire disponible en librairie.

A découvrir

 

Etablissements labellisés 

gîtes de France  ou clé vacances adhérant  à la charte  

«Champagne à vélo»


Hôtels

L'Arcombelle à Montigny-le-Roi Logis de France

Les Voiliers   à Peigney Logis de France

Le Relais Verdoyant  à Vignory Logis de France

L’Auberge de la Fontaine à Villiers sur Suize Logis de France


Chambres d’hôte

La ferme du Soleil de Langres à  Flagey Gîtes de France

La Maison de Marie  à Droyes Gîtes de France

-Les Lilas Villegusien Gîtes de France

-La Ferme de la Varnière à Montier en Der  Clévacances

L’ile des 4 Saisons  à Bologne Clévacances


Gîtes d’étapes

à Villiers sur Suize Gîtes de France

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2526 | décembre 2018

Dernier numéro
N° 2526 | décembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui