L'Avenir Agricole et Rural 30 mars 2007 à 00h00 | Par F.Thevenin

Syndicats de Races - De ferme en ferme

Les assemblées générales des trois principaux Syndicats de races sont l’occasion d’aller visiter une exploitation du cru. Voyage en races Simmental, Montbéliarde et Prim’holstein.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Simmental

L’assemblée générale du Syndicat de race Simmental s’est clôturée avec la visite du Gaec des Trois Fontaines, à Thivet. La structure compte 4 associés : Patricia, Marylène, Pascal Bablon et Patrice Devaux. Ils exploitent 676 hectares de SAU, ont un quota de 660 000 litres et élèvent un peu plus de 315 animaux dont des boeufs.
Les derniers évènements en date sont :
- 2004 : reprise de 62 hectares sur le territoire de Rolampont et de 54 000 litres de lait, construction d’un stockage fourrages
- 2005 : transformation de l’ancien bâtiment des laitières en stabulation pour les génisses
- 2006 : reprise de 94 hectares à Marnay sans quota, transformation du bâtiment de la ferme de la Genevrouse en aire paillée pour les boeufs et rénovation d’un bâtiment à Thivet pour y loger les veaux après le sevrage et les génisses vêlage 2 ans.

Commercialisation et assolement


Le lait produit sur l’exploitation est commercialisé chez Marcillat ; la viande chez Maigret et les céréales à EMC2.
Sur les 676 hectares, l’assolement se répartit comme suit :
- 117 ha de blé (rendement moyen sur 5 ans : 60 qx/ha)
- 82 ha d’orge d’hiver (56 qx/ha)
- 109 ha de colza (30 qx/ha)
- 41 ha d’orge de printemps (48 qx/ha)
- 79 ha de jachères
- 211 ha de prairies naturelles
- 38 ha de maïs ensilage.
Les 121 laitières ont une production moyenne de 6 721 kg pour un TB moyen de 40,6 g/kg et un TP moyen de 33,5 g/kg. Excellent résultat : le comptage moyen des cellules s’établit à 114 000 ! Le tout donne un prix moyen pour la saison 2005/2006 de 0,319 euros par litre.
Côté génétique, l’élevage est plutôt performant avec un Inel de + 15 et un ISU à 117.

Alimentation

En ration hivernale, les laitières reçoivent 34 kg d’ensilage maïs, 3,5 kg de foin, 1,5 kg de regain, 1 kg d’orge et 3,5 kg de tourteaux de colza. En ration estivale, elles reçoivent 15 à 25 kg d’ensilage maïs, 8 à 15 kg d’ensilage herbe, du foin à volonté et des tourteaux de colza en fonction des apports et des besoins.
La finition des boeufs se fait grâce à du foin à volonté, 2,5 kg d’orge, 0,5 kg de tourteau de lin et 150 grammes de minéraux. Les résultats sont édifiants : un poids moyen de 471,8 kg pour un âge moyen de 37 mois. Leur prix moyen, en 2006, est de 1 393 euros.

Montbéliard

L’assemblée générale du Syndicat de race Montbéliard s’est clôturée avec la visite du Gaec des Erables, à Champigny-sous-Varennes. La structure compte 4 associés : Monique et Jean-François Mussot, Gaëtan Sauvageot et Cédric Sanrey. Ils exploitent 286 hectares de SAU, ont un quota de 804 000 litres et élèvent 135 vaches laitières et une centaine de taurillons.
Les derniers évènements en date sont :
- 2001 : un cas ESB dans le troupeau, abattage total du cheptel puis reconstitution d’un troupeau à partir de plus de 80 élevages différents
- 2004 : construction d’un bâtiment taurillons de 1 100 m2, départ de Sylvain Mussot et installation d’un ancien stagiaire Cédric Sanrey, transformation du Gaec Mussot en Gaec des Erables, achat de 50 mâles montbéliards et abondances, augmentation du quota de 49 000 litres
- 2006 : reprise d’une exploitation à Champigny de 84 ha et 180 000 litres sans introduction des animaux sur le Gaec, reprise des bâtiments qui hébergent une partie des génisses à inséminer et des génisses charolaises et installation de Monique Mussot en attendant l’installation d’un fils.

Commercialisation et assolement

Le lait produit sur l’exploitation est commercialisé chez Bongrain ; les animaux d’élevage à la Coop Elevam et la viande chez Maigret et Patrick Thénard.
Sur les 286 hectares, l’assolement se répartit comme suit (toutes les céréales sont autoconsommées) :

- 31 ha de blé
- 3 ha de seigle
- 2 ha d’avoine
- 10 ha de jachères
- 165 ha de prairies naturelles
- 52 ha de maïs ensilage
- 22 ha de prairies temporaires

Les 105 laitières ont une production moyenne de 6 353 kg pour un TB moyen de 40,5 g/kg et un TP moyen de 32,7 g/kg. Excellent résultat : le comptage moyen des cellules s’établit à 13 000 ! Le tout donne un prix moyen pour la saison 2005/2006 de 0,332 euros par litre.
Côté génétique, l’élevage est plutôt performant avec un Inel de + 10 et un ISU.

Alimentation


En ration hivernale, les laitières reçoivent 25 kg d’ensilage maïs, 3,5 kg de foin, 7 kg d’enrubanné de prairies temporaires, 2,5 kg de foin de prairies naturelles, 0,5 kg de paille de colza, 1,5 kg de blé, 1,5 kg de tourteaux de colza, 1 kg de tourteaux de soja, 2 kg de pulpe et 1 kg de VL32.
En ration estivale, elles pâturent jour et nuit sur 60 hectares et reçoivent une alimentation à l’auge en fonction des conditions climatiques.

Prim'Holstein

L’assemblée générale du Syndicat de race Prim’holstein s’est clôturée avec la visite du Gaec des Barraques, à Genévrières. La structure compte 5 associés : Monique, Jean-Yves, Catherine, Thierry et Sylvain Remillet auxquels il faut ajouter Edouard Remillet en stage en alternance et trois salariés pour la fromagerie. Ils exploitent 275 hectares de SAU, ont un quota de 800 000 litres et élèvent 88 vaches laitières, 20 boeufs et 30 génisses charolaises.
Les derniers évènements en date de l’exploitation sont :
- 2000 : construction d’un bâtiment viande, construction d’un bâtiment de stockage, mises aux normes, installation de Monique Remillet et reprise d’une exploitation de 70 ha de SAU et 200 000 litres de lait
- 2004 : adhésion à l’UPRA, reprise de 30 ha, 70 000 litres de lait, destruction du bâtiment viande par un incendie et reconstruction du bâtiment
- 2006 : construction de la nouvelle fromagerie pour une transformation d’environ 430 000 litres.

Commercialisation et assolement


Le lait produit sur l’exploitation est donc soit commercialisé à Entremont, soit transformé sur place ; la viande à la SARL Jobard et les céréales à EMC2.
Sur les 275 hectares, l’assolement se répartit comme suit :
- 45 ha de blé (rendement moyen : 75 qx/ha)
- 16 ha d’orge d’hiver (75 qx/ha)
- 15 ha de colza (35 qx/ha)
- 5 ha de jachères
- 139 ha de prairies naturelles
- 20 ha de prairies temporaires
- 35 ha de maïs ensilage.

Les 88 laitières ont une production moyenne de 9 312 kg pour un TB moyen de 39,7 g/kg et un TP moyen de 32,1 g/kg. Le comptage moyen des cellules s’établit à 200 000 ! Le tout donne un prix moyen pour la saison 2005/2006 de 0,309 euros par litre.
Côté génétique, l’élevage possède  un Inel de + 5 et un ISU à 109.

Alimentation


En ration hivernale, les laitières reçoivent un mélange composé de 75 % d’ensilage maïs, 25 % d’ensilage herbe, 2 kg de foin, 3,5 à 4 kg de tourteaux de colza et 1,5 à 2 kg de blé 1. En ration estivale, elles reçoivent la même ration qu’en hiver qui vient en complémentation du pâturage.
A noter que, pour maintenir l’AOC Langres, les éleveurs introduisent peu à peu des Brunes au sein du troupeau.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui