L'Avenir Agricole et Rural 25 février 2010 à 11h21 | Par ESTELLE DAUPHIN

SYNDICAT DE RACE MONTBELIARDE - LA MONTBELIARDE COURTISÉE

Monsieur Voinchet a présidé sa première assemblée générale. L’occasion de dresser un bilan de l’année écoulée et de parler des concours départementaux.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Avec une exploitation a plus de 9000 kg de moyenne, 14 troupeaux à plus de 33,7 de TP et trois vaches supérieures à 80 000 kg cumulés, la race Montbéliarde en Haute-Marne se porte plutôt bien. Seule ombre au tableau : le nombre d’adhérents au syndicat qui perd 5 cotisants pour atteindre 42. 
En France, la Montbéliarde est la deuxième race après les prim’holstein avec 404874 VL sur les 2,6 millions présentes sur le territoire. Elles représente 15% de l’effectif total. La tendance est à la hausse  avec 22000 animaux (+5%), identique à la hausse toutes races confondues. 
La Montbéliarde maintient donc ses parts de marché en France puisque son effectif augmente au même rythme que l’ensemble de l’effectif national.Côté production, toujours en France, le niveau d’étable moyen s’établit à 6541 kg pour un TB à 38,9 et un TP à 32,6. En Haute-Marne, la moyenne est de 6906 kg.

Résultats en Haute-Marne


Pour les exploitations haut-marnaises ayant plus de 80% de Montbéliardes, la moyenne d’étable de 2008 s’établit à 6726 kg, soit une baisse de 187 kg par rapport à l’an dernier et une hausse de 290 kg en 10 ans. Les 71 élevages contrôlés (-2) représentent 4394 vaches laitières. Le quota moyen est de 418934 litres pour un effectif moyen de 61,9 VL.
Le TB s’établit à 38,7 g/l avec des hausses et des baisses successives selon les années. Quant au TP, après une hausse régulière, il est stable depuis deux ans à 33,3 g/l.
Enfin le prix moyen payé aux producteurs s’établit à 351 euros /1000 litres. Ce chiffre est le plus élevé sur 10 ans après être tombé à 293 euros en 2007.
Au niveau génétique la progression est spectaculaire avec en Haute-Marne, un Inel à 5,3.

Les 72 vaches laitières ont une moyenne d’étable de 7647 kg pour un TB à 40,4 et un TP à 34
Les 72 vaches laitières ont une moyenne d’étable de 7647 kg pour un TB à 40,4 et un TP à 34 - © BRIGITTE TOLEDO (ADCL)

Intervention de Diane Gaillet, pointeuse à l’OES  Montbéliarde


L’INEL ne cesse de progresser tandis que le taux de cellules est en baisse. Grâce aux taureaux améliorateurs, la longévité a augmenté d’un point depuis 2001 ainsi que l’index mamelle. En terme de morphologie, la taille des vaches augmente ainsi que la profondeur de bassin, caractères antagonistes avec la fertilité, ce qui peut poser des problèmes par rapport aux logettes. 
Par contre on observe une valeur bouchère dégressive chez les femelles et les taureaux, et ceux malgré l’augmentation du poids de carcasse. Ces critères sont antagonistes avec l’amélioration des mamelles.
La pointeuse tire la sonette d’alarme sur l’aspect consanguinité, le cas d la Haute-Marne situé à 39% étant dix points au dessus de la moyenne nationale. Lors des plans d’accouplement, il faut penser à utiliser au maximum les taureaux originaux figurant au catalogue, pas uniquement en fonction de ISU. Les conséquences de la consanguinité sont bien connues ; baisse des aptitudes fonctionnelles telles que la fertilité, baisse des critères économiques. La plupart des éleveurs n’en ont pas assez conscience.

Le GAEC Minuet

A Vaudrecourt, le GAEC Minuet est dirigé par Francis et Marc Lechene. Ensemble ils exploitent 187 hectares de SAU. Avec leurs 72 vaches laitières, ils produisent 508967 litres de quota. Ils ont en plus 36 bœufs et un atelier de 18 taurillons charolais. Le lait est commercialisé à l’Ermitage, les céréales à Champagne Céréales et aux Ets Munier et la viande chez Unibest.
Sur 47 ha de cultures, les deux associés suivent un assolement traditionnel pour la Haute-Marne : blé, orge d’hiver, orge de printemps, triticale. La surface fourragère comprend 118 ha de prairies naturelles et 1,5 ha de prairies temporaires auxquelles il faut ajouter 20 ha de maïs ensilage.
Production laitière

Les 72 vaches laitières ont une moyenne d’étable de 7647 kg pour un TB à 40,4 et un TP à 34. Avec des cellules à 163, des germes à 13, le prix payé moyen s’établissait en 2009 à 375 euros pour 1000 litres. Ce niveau d’étable ainsi que le TP sont les plus élevés depuis les relevés de l’ADCL. Par contre le prix du lait a connu des hauts et des bas avec 347 euros en 2000/2001 et 293 euros en 2006/2007.
Le bilan génétique de l’élevage est bon avec 7 d’Inel, +113 en lait et des taux proches de zéro. Pour obtenir de tels résultats, les vaches laitières reçoivent en ration hivernale 35 kg d’ensilage maïs, 1,5 kg de foin, 3 kg de tourteau de soja/colza.

Olivier Lambert (gaec de la levée)  -  Etienne Voinchet - Président du Syndicat Montbéliarde -  Mr Régis Mille
Olivier Lambert (gaec de la levée) - Etienne Voinchet - Président du Syndicat Montbéliarde - Mr Régis Mille - © ESTELLE DAUPHIN

PALMARES

MEILLEURES LACTATIONS 
PRIMIPARES

VOLVO  - GAEC DU MOULIN à VENT  10 779 kg
674  GAEC DE LA PRAIRIE  10 116 kg
678  - GAEC DE LA PRAIRIE 9 549 kg 
 
MEILLEURES LACTATIONS 
MULTIPARES

545 - GAEC DE LA PRAIRIE  12 623 kg
TROÏKA  - GAEC DE LA LEVEE  12 412 kg
SAUGE - GAEC DES COTES D’ALUN 12 126 kg

MEILLEURES MSU 
PRIMIPARES

669 GAEC DE LA PRAIRIE 748 kg DE MSU
674  - GAEC DE LA PRAIRIE  744 kg DE MU 
VOLVO   GAEC DU MOULIN à VENT 721 kg DE MU

MEILLEURES MSU 
MULTIPARES

TYPHELLE GAEC DE LA LEVEE 876 kg DE MSU 
NANCY  GAEC DES COTES D’ALUN 867 kg DE MSU
TANAÏS EARL DE L’AUJONCET  864 kg DE MSU

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui