L'Avenir Agricole et Rural 24 janvier 2013 à 10h18 | Par E.D.

Syndicalisme - Visite de terrain pour les représentants nationaux

Christiane Lambert, vice-présidente de la FNSEA et Joël Clergue, vice-président des Jeunes Agriculteurs, sont venus du Maine et Loire et de l’Aveyron à la rencontre des adhérents haut-marnais.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite, Vincent Courtier (JA52), Joël Clergue (FNJA), Christiane Lambert (FNSEA) et Christophe Fischer (FDSEA 52).
De gauche à droite, Vincent Courtier (JA52), Joël Clergue (FNJA), Christiane Lambert (FNSEA) et Christophe Fischer (FDSEA 52). - © E.D.

Dans le cadre des élections de la Chambre d’Agriculture, les représentants de la FNSEA et des JA ont sillonné la France par équipe de deux, au rythme soutenu de deux départements par jour. Les associés du GAEC du Mont Jourdheuil à Beauchemin ont reçu la délégation nationale sur leur exploitation. Le maintien de l’élevage et la négociation du budget de la PAC furent au cœur des échanges.

Maintenir l’élevage, une priorité pour les filières

Christophe Fischer, dans son propos introductif est revenu sur la démotivation qui frappe le monde de l’élevage et les laitiers en particulier. La remise en cause du rôle de l’Interprofession dans la fixation du prix du lait a abouti à une hétérogénéité des prix propre à diviser les producteurs. L’application des grilles de saisonnalité sans négociation préalable par Lactalis, le plus gros collecteur du département, et par Bongrain, est mal vécue par les producteurs, dans un contexte de flambée des charges. L’astreinte que représente cette activité de plus en plus pesante.

Christiane Lambert met cependant en garde contre l’appel des grandes cultures, dont les primes sont menacées, et l’abandon de la production laitière «qui ne revient jamais sur l’exploitation».

Le niveau atteint par les cessations laitières est en effet préoccupant, car les exploitations ont saturé leur outil de production et ne sont plus en mesure d’absorber des litrages supplémentaires comme elles l’ont fait jusqu’à présent. Ce phénomène fait planer sur nos régions la menace de la déprise laitière qui aurait pour conséquence l’arrêt des usines et la perte d’emplois qui y sont liés. Les exploitations haut-marnaises se sont pourtant lourdement modernisées et restructurées, à l’instar du GAEC du Mont Jourdheuil, équipé d’un robot de traite.

Néanmoins, «l’élevage n’est pas foutu !» martèle la responsable syndicale qui refuse de voir se liguer les productions les unes contre les autres et souhaite que l’homme soit remis au centre de sa structure. La FNSEA compte dans ses rangs Henri Brichart, ancien président de la FNPL, très engagé à Bruxelles sur la question de l’après-quota.

Voir la suite de cet article dans notre édition du 25 janvier 2013.

Le GAEC du Mont Jourdheuil : performance et qualité de vie

Céline, Franck et Patrick ont accueilli la délégation sur leur exploitation à l’issue de la réunion à la salle des fêtes. Il fut notamment question de l’assurance récolte, de la qualité de vie des éleveurs et de la place des femmes en agriculture.

Céline s’est installée en 2009 avec son père, Patrick et Franck, hors cadre familial.

L’exploitation emploie un salarié à 2/3 temps et compte 50 vaches allaitantes dont 43 primées, 30 bœufs à l’engrais et 20 broutards par an, 180 ha de SCOP dont 30 ha de maïs, 200 ha d’herbe, un quota de 500 000 litres de lait. Ils pratiquent l’assolement en commun et ont mis en place un robot de traite sur leur exploitation afin de faciliter leur organisation de travail.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2466 | octobre 2017

Dernier numéro
N° 2466 | octobre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui