L'Avenir Agricole et Rural 05 décembre 2013 à 08h00 | Par JLB

SYNDICALISME - Il n’y a pas que les aides, quoique...

La FDSEA a tenu sa première réunion cantonale à Andelot. La réforme de la PAC a été au cœur des débats, même si le problème de fond reste celui des charges.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Olivier Leseur, à droite, succède à Françoise Henry à la Présidence du syndicat cantonal d’Andelot.
Olivier Leseur, à droite, succède à Françoise Henry à la Présidence du syndicat cantonal d’Andelot. - © JLB

L’agriculture de montagne n’a rien à envier à celle de notre zone intermédiaire !

L’agriculture n’échappe pas à la morosité ambiante avec quand même quelques bonnes raisons objectives. En effet, toutes les filières sont en baisse et les perspectives sont pessimistes sur les aides qui représentent encore une grosse part du chiffre d’affaires.

La campagne 2013 se caractérise par de médiocres résultats économiques dans un contexte climatique difficile sans être pour autant globalement calamiteux. Les rendements reflètent bien cette situation avec une récolte en blé correcte, des orges d’hivers légèrement en dessous de la moyenne, des orges de printemps et des colzas médiocres.  L’herbe a été relativement abondante mais le maïs très irrégulier, ce qui entraînera de nouveau des surcoûts d’alimentation dans certains élevages après la mauvaise qualité de l’an dernier. Mais ce qui fait le plus mal, ce sont, d’une part, les cours déprimés sur les graines (- 30 %) et les niveaux de charges, d’autre part. En effet les intrants aux cultures sont restés élevés et l’alimentation animale amorce seulement une légère baisse. Il en ressort un revenu moyen cette année de 85Ä/ha dont 50 Ä dans le Barrois. Ces chiffres n’entament pas que la trésorerie des agriculteurs ; ils affectent fortement le moral ! Ce ne sont pas les informations sur la réforme de la PAC qui pouvaient être de nature à réjouir les agriculteurs du canton d’Andelot, lesquels ne comprennent pas l’acharnement du ministère de l’agriculture de vouloir privilégier à tout prix l’agriculture de montagne au détriment des zones intermédiaires !

En cumulant le paiement re distributif sur les 52 premiers hectares et les prélèvements nouveaux de l’ordre de 10 %, les soutiens baisseront inéluctablement sans possibilité de rattrapage au titre des zones défavorisées. Les nombreuses zones d’ombre qui subsistent sur les nouveaux couplages (vaches allaitantes, vaches laitières, protéagineux) et sur le deuxième pilier (remplacement de la mesure rotationnelle, nouvelles MAE climatiques avec des cahiers des charges contraignants), ne sont pas de nature à dégager l’horizon. Thierry LAHAYE a expliqué que la FDSEA était très mobilisée sur ces sujets et combien l’action syndicale était aujourd’hui difficile face à l’autisme du gouvernement. Il espère que les multiples interventions faites auprès de la FNSEA et des Parlementaires seront utiles pour éviter des absurdités réglementaires comme on en connaît beaucoup trop aujourd’hui, en particulier dans le domaine de l’environnement.

 

Remettre la production au cœur du débat

Se battre pour des aides c’est important aujourd’hui mais ce n’est pas non plus une finalité syndicale. Le revenu, voire le sens du métier d’agriculteur, dépend de la valorisation de la production. La FNSEA a toujours cherché à développer les débouchés. Elle l’a fait avec succès sur les grandes cultures en maintenant une volonté exportatrice et une politique volontariste de développement des biocarburants. Elle essaie aussi de développer les filières animales dans lesquelles les éleveurs ont encore trop peu de pouvoirs. Thierry LAHAYE estime que les producteurs de lait n’ont pas assez de liberté de choix et qu’il est nécessaire de rendre le marché beaucoup plus transparent. Le prix du lait a naturellement fait l’objet de quelques critiques au regard du contexte mondial et européen qui est beaucoup plus favorable. L’organisation d’une action contre certaines laiteries, qui refusent d’appliquer les résultats des indicateurs jusque là consensuellement appliqués, a été évoquée (cf ci-contre). Les rapports de force se trouvent aujourd’hui déstabilisés avec des Organisations de Producteurs qui ne semblent pas avoir les moyens d’imposer des relations contractuelles équilibrées. Là encore, le syndicalisme doit faire preuve d’efficacité et celle-ci passe nécessairement par une bonne mobilisation.

Un nombre d’adhérents stable

Les surfaces cotisées sur le canton d’Andelot se sont élevées à 8153 ha, soit 20 ha de plus que l’an dernier. La FDSEA reste le syndicat très largement majoritaire du monde agricole.

Appel à manifestation

Une journée sans «Président» !

Ce n’est pas parce que le prix du lait bat un record (comme le rappelle insidieusement aujourd’hui la FNIL dans la presse) qu’il est bien payé !

C’est particulièrement le cas pour Lactalis qui a extorqué 5 Euros/1000 l aux producteurs. La FNPL a lancé le mot d’ordre de retirer des linéaires les produits Lactel et Président.

La consigne a été donnée à nos GMS qui ont l’intention de suivre, sauf peut-être quelques-unes… Un rassemblement est prévu :

Vendredi 6 décembre à 14 h à la Maison de l’Agriculture

avant de rendre visite, à l’une ou l’autre, de ces grandes surfaces. C’est un premier avertissement. La mobilisation concerne principalement les agriculteurs de l’arrondissement de Chaumont.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2461 | septembre 2017

Dernier numéro
N° 2461 | septembre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui