L'Avenir Agricole et Rural 11 janvier 2018 à 08h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

SYNDICAL, Florent Cressot, nouveau Président de la FDPL

La Fédération des Producteurs de Lait de la Haute-Marne a renouvelé son Conseil d’Administration. Richard Bourbon passe la main à Florent Cressot pour le poste de Président. Gérard Pinel et Roger Braux, engagés depuis longtemps à la FDPL, laissent également leur place.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Après plus de dix années à la tête de la FDPL, Richard Bourbon passe la main à Florent Cressot, un jeune éleveur du sud du département.
Après plus de dix années à la tête de la FDPL, Richard Bourbon passe la main à Florent Cressot, un jeune éleveur du sud du département. - © T MORILLON

Le 8 janvier, la FDPL s’est réunie à la Maison de l’agriculture afin de renouveler son Conseil d’administration. Après plus de 10 ans de présidence à la FDPL, Richard Bourbon va profiter d’une retraite bien méritée et passe la main à Florent Cressot, bien décidé à défendre les droits des producteurs de lait.

Un acteur très impliqué

Richard Bourbon est devenu administrateur de la FDPL en 2003 pour en devenir le Président 3 ans plus tard, succédant à Jean-Yves Remillet. Durant toutes ces années, Richard a toujours été membre de l’Interprofession : le Cil de Haute-Marne, puis le Cil Grand Est où il représente la région Champagne. Depuis 2006 il préside la région syndicale Champagne, les Ardennes ayant rejoint la région Nord-Picardie. Richard Bourbon est toujours le représentant de la Champagne au Conseil d’Administration de la FNPL, où il va terminer son 4e mandat.

 

Remercié par le nouveau Président pour son franc-parler et son assiduité, « car rare sont les réunions qu’il a manquées », Florent Cressot retient deux moments forts du mandat de Richard. Tout d’abord l’obtention de la participation financière du département et de la région au paiement des parts sociales des producteurs d’Entremont, contraints d’intégrer une coopérative. Et plus récemment, l’organisation avec succès, du congrès de la FNPL à Langres, premier congrès d’une OPA nationale à être organisé en Haute-Marne.

 

Richard Bourbon n’a qu’un seul regret : « pendant la période des quotas nous n’avons pas réussi à mutualiser le lait de la Haute-Marne avec celui de la Marne et de l’Aube. Nous n’avons pas perdu de volume, mais nous n’en avons pas gagné ». Pour lui, assurer la fonction de Président à la FDPL aura été « une sacrée expérience, je pars confiant car je sens que mon successeur est motivé. J’ai le sentiment d’avoir passé la main à quelqu’un qui va bien faire les choses ».

 

Un jeune Président

C’est donc Florent Cressot, qui reprend le flambeau. Cet éleveur est à la tête du Gaec des 3 Provinces à Cusey avec son frère, aidés par un salarié. Ils ont un cheptel de 90 vaches laitières et 220 ha de céréales. Florent est engagé au sein de la FDPL depuis plus de 5 ans, il a notamment effectué deux mandats en tant que conseiller de section chez Sodiaal.

Le jeune éleveur de 36 ans a à Cœur de défendre les producteurs de lait : « toutes les évolutions positives de la profession ont été obtenues grâce aux combats syndicaux de la FNSEA et de la FNPL. Nous devons rester vigilants sur les Etats Généraux de l’Alimentation que nous allons suivre de près. Il faut absolument un prix rémunérateur pour les producteurs, nous allons maintenir la pression pour être entendus ». Autres objectifs « être représentés au CIL et se battre pour éviter la déperdition laitière du département ». L’un de ses atouts est la relation qu’il a entretenue avec Sodiaal : « je les connais, je serai dans la continuité de Richard en étant dans la négociation ».

 

Deux autres départs

Roger Braux quitte également la FDPL qu’il avait intégrée en 1985, sous la présidence d’André Martin. Il remplaçait alors M. Michelot de Leffonds en tant que livreur à Marcillat et assure la présidence du Syndicat Laitier du Centre Est haut-marnais jusqu’à aujourd’hui. Il rentra au Bureau de la FDPL en 1994 et en devint vice-président de 1997 à 2014. Il représente la FDPL au laboratoire (GIAL) dès 1991, lors de la disparition du GIAL il devient administrateur du LIAL de Rioz, poste qu’il occupe toujours. Parallèlement il fut membre du CIL de Haute-Marne de 1992 à 2008. Il est également à l’origine de l’APLLAGE, l’OP qui regroupe environ la moitié des livreurs de Lactalis du Grand Est, dont il est encore Président.

L’autre départ est celui de Gérard Pinel, administrateur de la FDPL depuis 1999, succédant à Guy Sauvageot qui nous a quitté trop tôt. Depuis cette époque Gérard est aussi Président du Syndicat laitier de Chalancey/Esnoms, devenu une OP intitulée « L’association des Producteurs de Lait de Chalancey ».

 

Consultez notre page 03 de cette semaine, afin de découvrir les nouveaux membres du conseil d'administration ainsi que les membres du bureau de la FDPL

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2514 | septembre 2018

Dernier numéro
N° 2514 | septembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui