L'Avenir Agricole et Rural 04 août 2011 à 14h51 | Par ESTELLE DAUPHIN

SOLIDARITÉ - Mobilisation en faveur des Creusois

Face au déficit fourrager qui sévit sur toute la France et en particulier dans le Centre, des agriculteurs du canton de Doulaincourt ont décidé d'agir. Une action qui s’inscrit dans le cadre d'un mouvement de solidarité national impulsé par le syndicat majoritaire « opération paille ».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Un groupe d'agriculteurs de Doulaincourt et de ses environs a réussi à mobiliser 120 tonnes de paille en faveur des éleveurs de la Creuse
Un groupe d'agriculteurs de Doulaincourt et de ses environs a réussi à mobiliser 120 tonnes de paille en faveur des éleveurs de la Creuse - © ESTELLE DAUPHIN

Un groupe d'agriculteurs du canton de Doulaincourt s'est mobilisé en faveur des jeunes agriculteurs de la Creuse, actuellement dans une situation critique. A l'origine de la démarche, Armand Dubos de Reynel, alerté par les reportages télévisés sur la situation des éleveurs du Centre, contraints de décapitaliser leur cheptel par manque de fourrage prend contact avec Jean-Pierre Mongin, dont la fille, Marie, est animatrice JA en Creuse. Au départ il compte faire parvenir un ou deux camions de surplus de paille suite à la moisson, mais l'opération prend de l'ampleur et c'est finalement 120 tonnes de fourrage qui sont rapatriées à la sortie de Doulaincourt, sur un terrain goudronné et clôturé suite à la tempête de 1999 pour accueillir les grumes. Sept exploitations ainsi que des bénévoles ont participé à l'opération.

Christophe Fischer, président de la FDSEA explique que si la situation est loin d'être satisfaisante dans notre secteur, la plupart des éleveurs pourront néanmoins limiter les dégâts avec les ensilages de maïs et des cultures dérobées. « On ne peut rester indifférent face aux difficultés des régions 100 % herbagères. » explique le responsable.

Jérôme et Dominique du GAEC Bayard ont offert la paille suite au désistement d'un éleveur qui l'avait réservé. Le pressage, pris en charge par les syndicats FDPL, JA et FDSEA pour un montant de 2 200 euros.

Les CUMA de Vignes et des Belles Nues, ont mis à disposition tracteurs et chariots afin de convoyer les 320 bottes carrées  jusqu'au terrain clôturé mis à disposition par le Comptoir du Bois, à la sortie de Doulaincourt. La SARL Fischer a également mis à disposition un ensemble  tracteur semis attelé à un chariot.

Reste à la charge des bénéficiaires de l'opération le transport jusqu'à Guéret, estimé à 60 euros tonnes. La société de Transport Richoux a été mandatée pour cette opération.

Armand Dubos, Jean-Pierre Mongin et Olivier Leseur sont à l'origine de cet élan de solidarité.
Armand Dubos, Jean-Pierre Mongin et Olivier Leseur sont à l'origine de cet élan de solidarité. - © ESTELLE DAUPHIN

Situation de crise en Creuse

Sur place Marie Mongin, originaire de Haute-Marne et animatrice à JA23, nous informe de la situation.
Les éleveurs comptent sur un reverdissement d'ici septembre afin de réaliser une « deuxième » coupe, alors que le gel a anéanti la semaine dernière les plantations de cultures dérobées en altitude. En attendant, ils sont contraints de donner de la paille aux animaux.
L'opération paille avec la FDSEA du Loiret a permis de mobiliser 32 000 tonnes de paille à 82 €/tonne sortie de champ. L'impossibilité d'affrètement ferroviaire ainsi que la pénurie de transporteurs fait que les camions parviennent au compte-gouttes, à la vitesse de huit par jour. « A ce rythme, les derniers ballots nous parviendront en mai ! » explique Marie Mongin qui parlemente avec les pouvoirs publics aux côtés de la FDSEA.
Même si le geste des Haut-Marnais est qualifié de symbolique, par Armand Dubos, son instigateur, il est accueilli avec une grande reconnaissance par les Creusois. La meule sera répartie au profit des trois cantons les plus sinistrés.
Les éleveurs du Centre ont vraisemblablement commencé à décapitaliser leur troupeau allaitant en juin, faute de nourriture suffisante, sur un marché de la viande qui s'effondre compte tenu de la profusion de l'offre. Les vaches allaitantes partent pour 300 euros.
La Creuse figure parmi les départements reconnus calamité agricole. Les éleveurs toucheront 30 euros par UGB. Le Conseil Général de Creuse accorde en outre à chaque exploitation du DAXAGRI une aide de 100 euros.
Le territoire de la Creuse est composé de montagne pour la moitié de sa superficie compte 4 000 exploitations professionnelles, composées à 90 % d'éleveurs de bovins allaitant.

- © FDSEA ET JA

Convoi de la Marne à la Haute-Saône, escales prévues  en Haute-Marne


Le 9 août, un convoi d'une cinquantaine de chariots de paille en provenance de la Marne et à destination des plateaux de Haute-Saône traversera notre département.
La FDSEA52 est chargée de l'organisation, le cortège devant faire escale toutes les heures à des fins de désengorgement. Quatre escales sont prévues à Joinville, Bologne, Mandres la Côte (pose déjeuner) et à Bourbonne les Bains.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2521 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2521 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui