L'Avenir Agricole et Rural 22 mai 2008 à 00h00 | Par F.Thevenin

SIGNALISATION - EN TOUTE SECURITÉ SUR LA ROUTE

Sur arrêté du 4 mai 2006, la réglementation en matière de convoi agricole est effective depuis début 2007. Rappel des principales dispositions.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

En matière de circulation des véhicules et matériels agricoles ou forestiers, les prescriptions de l’arrêté de 2006 s’appliquent à tous véhicules s’il est équipé d’un outil porté avant (chargeur frontal, tasse-avant…), d’un outil porté arrière de plus de 1 m de long ou de dispositifs anti-tassement des sols.
L’arrêté est également valable si le convoi dépasse en dimension les limites du Code de la route soit 2,55 m de largeur, 12 m de long pour les véhicules isolés (tracteur ou machine automotrice, seuls ou avec outil porté) ou 18 m de long pour des véhicules avec outil remorqué.
Enfin, l’arrêté est toujours valable si les dimensions du véhicule restent inférieures ou égales à 4,5 m de large et 25 m de long. Au-delà, il faut se référer à la réglementation générale des transports exceptionnels.

Avant de prendre la route,
je vérifie l’éclairage et la signalisation


Tout véhicule doit posséder au moins au gyrophare, visible à 50 m tous azimuts. S’il est masqué par le chargement, un deuxième doit être placé à l’arrière. Il ne faut pas plus de 4 gyrophares.
Tout véhicule ou matériel agricole immobilisé sur la route constitue un danger pour la circulation. Il faut donc baliser le convoi en faisant usage des feux de détresse, s’il en est équipé, et d’un triangle de présignalisation placé à 30 m.

Avant de prendre la route,
je vérifie le gabarit


Les outils portés ne doivent pas dépasser de plus de 4 m l’aplomb avant du tracteur et de 7 m l’aplomb arrière du tracteur. Il faut orienter un panneau carré ou rectangulaire ou une bande adhésive rouge et blanche rétroréfléchissantes vers l’avant ou l’arrière du véhicule.
Pour un dépassement entre 1 et 4 m inclus vers l’avant ou l’arrière, il faut ajouter un panneau rouge et blanc de chaque côté de l’outil. Pour un dépassement arrière entre 4 et 7 m inclus, il faut ajouter 2 panneaux rouge et blanc de chaque côté de l’outil.
Il faut fixer les panneaux les plus éloignés du tracteur à moins d’1 m de l’extrémité de l’outil et renforcer cette signalisation par des catadioptres latéraux.
Enfin, pour les véhicules isolés dont la longueur dépasse 12 m et pour les ensembles de véhicules dont la longueur dépasse 18 m, il faut utiliser des catadioptres latéraux ou alterner les catadioptres et les feux de position latéraux.
En matière de largeur de convoi, au-delà de 2,55 m, il doit être signalé par 4 panneaux rouge et blanc rétroréfléchissants placés aux extrémités latérales, 2 face à l’avant et 2 face à l’arrière. A défaut de panneaux, des feux d’encombrement peuvent être utilisés.
Lorsque des parties saillantes dépassent de plus de 40 cm vers la gauche de la chaussée, il faut disposer un panneau rouge et blanc vers l’avant et vers l’arrière à l’extrémité de ce dépassement.

L’accompagnement, quand
et comment dois-je le mettre
en place ?


Si le convoi agricole atteint une longueur de plus de 22 m et/ou une largeur de plus de 3,5 m (groupe B), il faut le signaler par un panneau « convoi agricole » rétroréfléchéchissant à l’avant et à l’arrière du convoi.
Pour ces convois du groupe B, un responsable de convoi est chargé de veiller aux dispositions du Code de la route et de la réglementation sociale et d’assurer la sécurité du convoi et des usagers de la route.
Le véhicule d’accompagnement précède le convoi sauf cas particuliers. Il s’agit de voiture particulière ou de camionnette, sans remorque pour être maniable, destinée à signaler la présence du convoi et à aider sa circulation dans les zones difficiles. Ce véhicule est signalé par 1 ou 2 gyrophares, par un panneau « convoi agricole » rétro réfléchissant visible de l’avant et de l’arrière et de feux de croisement allumés de jour comme de nuit.
Si le convoi suit un autre convoi hors agglomération, il faut respecter une distance de sécurité de 150 m, ramenée ponctuellement à 50 m lorsque la visibilité est réduite.
Si l’agriculteur circule dans un train de convoi organisé, il faut respecter une distance de sécurité d’un moins 50 m.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui