L'Avenir Agricole et Rural 27 juin 2019 à 10h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

SIA : LA HAUTE MARNE SERA ENCORE BIEN REPRÉSENTÉE EN 2020

Le Conseil Départemental et la Chambre d’Agriculture reconduisent leur partenariat pour le prochain Salon de l’Agriculture à Paris. Un courrier a été envoyé aux producteurs pour savoir s’ils veulent participer.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © T MORILLON

Cette année ce fut la première association aussi importante entre la Chambre d’Agriculture et le Conseil Départemental. L’événement fut une belle réussite : un grand stand pour accueillir les 29 producteurs haut-marnais (chacun restant deux à trois jours), des animations, une journée consacrée à la Haute-Marne, présence de la Maison Départementale du Tourisme, visite d’élus…

Suite au salon, les producteurs ont donné un retour très positif, même s’ils ne font pas forcément beaucoup de vente sur place, leur présence à Paris leur permet de nouer des contacts, et certains sont dans une dynamique dont ils ont encore des retombées aujourd’hui. Une vision partagée par le président de la Chambre d’agriculture Marc Poulot, « les échanges que les éleveurs et les producteurs ont sur place sont une chance pour promouvoir la Haute-Marne ». À noter également qu’un produit médaillé au concours général agricole gagne beaucoup en notoriété, en général ses ventes sont doublées. Depuis cette expérience, certains producteurs participent régulièrement à des salons alors qu’ils n’en faisaient pas auparavant. Une présence parisienne qui a un coût : environ 90 000 Ä, mais subventionnée en grande partie par le GIP.

Continuer à parler du territoire

Cette bonne expérience encourage Nicolas Lacroix à renouveler l’événement « On y retourne, on relance l’organisation » explique le président du Conseil Départemental « on a fait un appel à manifestation d’intérêt auprès des producteurs via un courrier. » Leur réponse est attendue le 15 juillet. Il restera à faire une sélection si les candidatures sont trop nombreuses. Nicolas Lacroix espère avoir autant de superficie à disposition du département que cette année : « on va se battre pour garder l’emplacement ». Le grand stand de notre département a « attiré des convoitises » indique Marc Poulot, « les présidents des autres Conseils départementaux du Grand Est veulent se positionner ». Mais pour lui il ne faut pas se poser la question, « il faut continuer à parler du territoire et cela passe par une forte présence au salon ».

Il désire aussi valoriser davantage l’élevage qui était un peu en retrait cette année. « Nous travaillons à la promotion de la partie élevage et développer l’articulation entre les producteurs et les éleveurs, faire des vraies passerelles. Nous voulons une présence un peu plus organisée sur place et des animations pour faire venir le monde ». À noter que des classes de collège viendront encore, comme cette année. Même si les pistes ne sont encore qu’à l’état de réflexion, il est certain que la Chambre d’agriculture et le Conseil Département souhaitent inscrire cette mobilisation dans la durée.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2573 | novembre 2019

Dernier numéro
N° 2573 | novembre 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui