L'Avenir Agricole et Rural 14 mai 2010 à 15h01 | Par SDR 52

SERVICE DE REMPLACEMENT - NOTRE NOM EVOLUE

Les Services de Remplacement rénovent leur gouvernance pour rassembler les forces de tous au profit des agriculteurs. Ils se dotent aussi d’une nouvelle identité, commune, déclinée à tous les échelons du territoire. Service de Remplacement RACINE devient ainsi « Service de Remplacement Haute-Marne ».

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Pour les 470 Services de Remplacement, présents dans tous les départements, 2 010 voit l’aboutissement de deux enjeux majeurs du Projet Institutionnel de prospective présenté à leur Congrès de 2008. 
Car les Services de Remplacement, qui représentent aujourd’hui un réseau d’envergure et cohérent d’entreprises professionnalisées, se sont mis en place à partir des années 1970 sur l’ensemble du territoire français, certes grâce à des dispositifs nationaux forts, mais sur la base d’initiatives locales disparates. De cette histoire, ils héritent d’une grande hétérogénéité de noms, logos et modes de gestion politique, brouillant la visibilité du réseau, affaiblissant sa cohérence et segmentant ses actions.
C’est pourquoi le choix a été fait il y a un an et demi d’adopter un nom et un logo uniques déclinés à tous les échelons du territoire. Ce que Nicolas FISCHER, Président de la Fédération Nationale des Services de Remplacement (FNSR) résumait ainsi : « Nous étions fédérés autour d’une mission commune. Nous étions fédérés autour de valeurs communes. Soyons le maintenant autour d’une identité commune. Capitalisons tout le travail de professionnalisation fait par chacun d’entre nous depuis dix ans, autour de cette identité commune pour valoriser notre image. Vers nos partenaires pour leur donner confiance. Vers les exploitants pour se faire connaître et se faire apprécier. Vers les salariés pour les motiver. »
C’est ainsi qu’en novembre 2009, la FNSR est devenue « Service de Remplacement France ». Depuis, cette identité est progressivement déclinée au sein du réseau avec les noms des échelons géographiques de chaque région et département, aidé en cela par le nouveau site www.servicederemplacement.fr mis en ligne à cette occasion. Et le 18/03/2010, Service de Remplacement RACINE est devenu « Service de Remplacement Haute-Marne ».
L’autre enjeu était de rénover les statuts, sous l’angle juridique pour suivre l’évolution de la législation, mais surtout sous l’angle de la gouvernance. Le souhait a été qu’à tous les échelons, des « membres utilisateurs », représentant les agriculteurs adhérents et des « membres institutionnels », représentant les organisations fondatrices du concept du remplacement en 1972, à savoir APCA, CNMCCA, FNSEA et Jeunes Agriculteurs, « rassemblent leurs forces au profit du collectif pour construire ensemble le remplacement de demain ».
Nicolas FISCHER a rappelé que cette décision « est le fruit d’une réflexion et d’un travail collectif de longue haleine ». Ouvrant la voie à l’adoption de ces nouveaux statuts types par chaque structure locale, il a souhaité que cette étape constitue « à tous les échelons territoriaux, un souffle nouveau de dynamisme pour nous tous, dont les bénéficiaires doivent être tous les agriculteurs ».
Les Services de Remplacement organisent l’intervention de salariés agricoles pour remplacer leurs 70 000 adhérents agriculteurs lors de leurs absences de l’exploitation agricole pour les motifs de congé, maternité-paternité, maladie-accident, formation, mandats professionnels ou syndicaux.

LE REMPLACEMENT EN QUELQUES MOTS


Les Services de Remplacement sont...


Des groupements d’employeurs à vocation de remplacement dirigés par des agriculteurs bénévoles.
Ils ont pour mission de proposer des salariés, Agents de remplacement, à leurs agriculteurs adhérents qui souhaitent ou sont contraints de quitter momentanément leur exploitation. Les causes de ces interventions sont multiples : maladie, accident, congé maternité ou paternité, congé week-end ou vacances, mandat professionnel, syndical ou électif, formation.
Ainsi leur mission est avant tout sociale : remplir un service de proximité et inscrire leur démarche dans un esprit de solidarité entre agriculteurs.
L’agriculteur formule sa demande auprès de son Service de Remplacement qui lui met à disposition un Agent de remplacement pour un motif et une durée définie.
C’est le Service de Remplacement qui recherche les agents, est leur employeur et donc leur fournit un contrat de travail, les rémunère, se charge de l’ensemble des formalités administratives.
Le Service de Remplacement facture aux adhérents le travail effectué par les Agents ainsi que les éventuels frais de déplacement et de gestion, déduits des allocations, subventions, …, qu’il a pu obtenir en cherchant toujours à servir l’agriculteur au meilleur prix.

Service de  Remplacement France est…


Une association loi 1 901 qui fédère l’ensemble des Fédérations et Services départementaux de Remplacement français.
Elle est un réseau d’échanges et de mutualisation entre les Services de Remplacement. Elle est pour eux un relais avec leurs partenaires nationaux, auprès de qui elle les représente et défend leurs intérêts.

Elle développe une politique commune pour l’ensemble des départements et des régions, notamment qualitative au travers de sa charte qualité.

Elle appuie les départements et les régions au quotidien, en répondant à leurs sollicitations, en les formant et conseillant, en élaborant pour eux différents outils.
Le SDR 2 008
en quelques chiffres

Les services de Remplacement :

UN RESEAU FORT, POUR RENDRE SERVICE AUX AGRICULTEURS
SUR TOUS LES TERRITOIRES

70 000 adhérents à un Service de Remplacement

50 000 adhérents à un contrat d’Assurance Remplacement

40 000 agriculteurs et agricultrices utilisateurs
470 Services de Remplacement – présence sur tout le territoire français

Des groupes régionaux et 10 Associations ou Fédérations régionales

Une tête de réseau : Service de Remplacement France
Le SDR 2 008 en quelques chiffres Les services de Remplacement : UN RESEAU FORT, POUR RENDRE SERVICE AUX AGRICULTEURS SUR TOUS LES TERRITOIRES 70 000 adhérents à un Service de Remplacement 50 000 adhérents à un contrat d’Assurance Remplacement 40 000 agriculteurs et agricultrices utilisateurs 470 Services de Remplacement – présence sur tout le territoire français Des groupes régionaux et 10 Associations ou Fédérations régionales Une tête de réseau : Service de Remplacement France - © REUSSIR

Le SDR 2 008
en quelques chiffres

Les services de Remplacement :


UN RESEAU FORT, POUR RENDRE SERVICE AUX AGRICULTEURS
SUR TOUS LES TERRITOIRES

70 000 adhérents à un Service de Remplacement

50 000 adhérents à un contrat d’Assurance Remplacement

40 000 agriculteurs et agricultrices utilisateurs
470 Services de Remplacement – présence sur tout le territoire français

Des groupes régionaux et 10 Associations ou Fédérations régionales

Une tête de réseau : Service de Remplacement France

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui