L'Avenir Agricole et Rural 23 janvier 2014 à 08h00 | Par S.Relange

SDR - Un outil à la disposition du monde agricole

Le Service de Remplacement est un groupement d’employeurs à vocation de remplacement. Tout agriculteur, chef d’exploitation peut en devenir adhérent et ainsi bénéficier du service.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
SI VOUS ÊTES INTERESSÉS,  
N’HÉSITEZ PAS À CONTACTER LE SERVICE DE REMPLACEMENT AU 03 25 35 03 27
SI VOUS ÊTES INTERESSÉS, N’HÉSITEZ PAS À CONTACTER LE SERVICE DE REMPLACEMENT AU 03 25 35 03 27 - © Reussir

Missions

Le Service de Remplacement apporte un service à ses adhérents. Le but est avant tout d’assurer un service de proximité en inscrivant la démarche dans un esprit de solidarité entre agriculteurs.

Le remplacement permet aux exploitants agricoles de pouvoir vivre comme les autres catégories socioprofessionnelles. C’est un enjeu important pour la qualité de vie des agriculteurs et il doit faciliter la vivabilité du métier, être pour les jeunes un appel fort à l’engagement dans le métier et sécuriser celui-ci.

Le remplacement oui mais pour quelles absences ?

Congés : toute absence, d’un week-end à plusieurs semaines pour congé peut donner droit à du remplacement. Un crédit d’impôt est également appliqué sur ce motif.

Accident, maladie : l’un des motifs les plus utilisés. Un contrat d’assurance existe : le contrat « assurance remplacement » de Groupama. Pour une cotisation annuelle de 248 l’agriculteur bénéficie d’une indemnité journalière de 82 par jour de remplacement. La MSA verse également une indemnité journalière de 70 par jour de remplacement.

Mandat professionnel, Formation : tous les agriculteurs qui s’investissent dans le fonctionnement de structures para-agricoles, permettant à l’agriculture de se développer peuvent bénéficier pendant leurs absences d’un agent de remplacement.

Mandat Syndical : quelle que soit l’orientation syndicale de l’agriculteur, il peut bénéficier dès lors qu’il passe du temps en réunion pour le fonctionnement de son syndicat, d’un agent de remplacement.

Congés maternité, paternité : 16 semaines maximum pour la maternité et 11 jours pour les congés paternité si l’exploitant(e) est affilié à la MSA.

Comment se passe un remplacement ?

Suivant les motifs, il convient de prévenir au moins 15 jours à l’avance, la demande de remplacement (sauf en cas d’urgence).

Il suffit à l’adhérent qui souhaite être remplacé de contacter la structure départementale en indiquant :

- les dates de remplacement,

- le motif,

- les travaux à réaliser,

-éventuellement une personne référente sur l’exploitation qui pourra accueillir l’agent.

Le service recherche ensuite le salarié le plus compétent pour les tâches à effectuer et met en contact le remplaçant avec l’agriculteur. Toutefois l’adhérent peut proposer un remplaçant (dans le cas où les agents en CDI ont leur planning déjà établi)

Le Service de Remplacement s’occupe de déclarer l’agent de remplacement à la MSA, d’établir un contrat de travail, le bulletin de salaire et tout document nécessaire, ainsi que la facturation à l’adhérent.

Une fois que le remplacement est terminé (où à la fin du mois), l’agent valide les horaires qu’il a effectués à l’aide de sa fiche d’heures, signée par l’exploitant ou par lui-même. C’est grâce à cette fiche que seront établis le bulletin de salaire et la facture.

A la fin de chaque remplacement, ou lorsqu’un nouveau salarié est mis à disposition d’un exploitant, l’animatrice s’informe de la satisfaction de l’adhérent à l’égard de son remplaçant. A l’aide d’une fiche d’évaluation remise lors de l’envoi de la facturation. Différentes appréciations sont déterminées comme les qualités relationnelles (ponctualité, intégration, à l’équipe de travail, capacité d’adaptation...) ou les compétences professionnelles (maîtrise de soi, qualité du travail, rigueur, compréhension des consignes...).

Vous pouvez consulter les tarifs 2014 dans notre édition du 24 Janvier 2014.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2469 | novembre 2017

Dernier numéro
N° 2469 | novembre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui