L'Avenir Agricole et Rural 15 novembre 2013 à 08h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

Santé - TOUT EST DANS LA MODÉRATION... ET INVERSEMENT

Groupama Grand Est a organisé une rencontre santé le 4 novembre à Nogent à destination de ses adhérents, notamment ceux qui ont souscrit la complémentaire maladie. Le thème portait cette année sur la nutrition avec, pour recommandation centrale, la modération qui est facteur d’équilibre, de longévité et de bonheur de vivre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Près de 300 adhérents avaient fait le déplacement pour écouter le Docteur Jacques FRICKER, nutritionniste à l’hôpital Bichat de Paris, auteur de nombreux ouvrages sur ce thème et intervenant dans des émissions télévisées, telle que « C’est dans l’air » sur la 5. La réunion était aussi animée par le Docteur Richard GUEDON, Directeur médical honoraire de Groupama, qui a su captiver l’attention du public en vulgarisant, souvent avec humour, les messages scientifiques.

 

Les maladies chroniques ont remplacé les maladies aiguës

Il y a deux générations, l’homme mourrait principalement de maladies aiguës. Aujourd’hui 60 % des pathologies mortelles sont liées au cancer et aux maladies cardiovasculaires. Or, entre 60 et 80 % de ces dernières peuvent être évitées en modifiant notre comportement. Le Docteur GUEDON, fustige le tabac qui est la cause la plus foudroyante avec 66 000 morts par an. C’est un toxique puissant surtout lorsqu’il est associé à d’autres addictions.

L’exercice physique permet d’accroître sa forme et sa longévité. Il estime que 20 minutes de marche quotidienne est un minimum à respecter, cette somme d’efforts pouvant se décliner en d’autres activés. La sédentarité est un problème relativement récent dans l’évolution de l’homme. Il y a encore une cinquantaine d’années, même les urbains étaient relativement actifs lorsqu’ils devaient se déplacer, voire monter le charbon dans les étages.

Le troisième facteur de santé important découle de l’alimentation qui est de plus en plus riche et abondante.

 

88 ou 102 centimètres de tour de taille

Les participants s’étaient vus remettre à l’entrée du colloque un mètre de couturière. L’incongruité de ce cadeau a été vite levée au cours de l’exposé du nutritionniste Jacques FRICKER lorsqu’il a rappelé les normes d’obésité sur lesquelles il fallait rester vigilant. Ainsi la zone à risque est atteinte vers 88 centimètres de tour de taille pour une femme et 102 centimètres pour un homme.

Pour garder la « ligne », dont l’intérêt est tout autant médical qu’esthétique, il faut respecter un certain nombre de règles de bon sens et d’équilibre. Le Docteur FRICKER a ainsi rappelé les grandes familles d’aliments qui sont complémentaires et indispensables car nous sommes d’abord des omnivores. A ce titre, il est recommandé de consommer des légumes, qui contiennent principalement des sucres lents, des fruits plutôt riches en sucre rapide et des produits d’origine animale pour l’apport de protéines, de fer et de certaines vitamines. Il estime que les régimes végétariens sont inopportuns voire dangereux surtout ceux qui excluent toute consommation de produits laitiers ou d’œufs.

Les légumes à sucre lent sont particulièrement recommandés dans le cadre de la prévention des maladies cardiovasculaires et la prise de poids. Mais l’intervenant explique aussi que les conditions de préparation peuvent modifier la qualité nutritionnelle des aliments. Ainsi la chaleur transforme-t-elle les sucres lents en sucres rapides. Il recommande donc de ne pas trop cuire les pâtes, le riz et même les pommes de terre qui doivent de préférence être cuisinées avec la peau. Les frites, ne sont pas considérées comme un féculent exemplaire : en plus des sucres lents qui sont transformés en sucres rapides au contact de l’huile chaude, il y a la graisse résiduelle. Mais ce n’est pas pour autant qu’il faut se priver de cet aliment à condition de ne pas en consommer trop fréquemment.

 

La modération avant tout

Pour le Docteur Jacques FRICKER le meilleur menu est celui de la diversité car c’est le moyen d’apporter à l’organisme les éléments nutritifs nécessaires. L’alcool et le vin ne sont pas bannis, bien au contraire, à condition de ne dépasser un à deux verres . Il ne faut pas hésiter à en consommer le soir car cela évite le risque de thrombose qui se manifeste souvent au lever. En plus il peut aider à bien dormir… Par contre les boissons sucrées, et les même les boissons « light » qui perturbent nos capteurs internes, sont décriées par le scientifique car elles sont souvent consommées exagérément par les jeunes. Elles fragilisent aussi l’émail des dents qui devient poreux. Les OMEGA 3 ont un effet bénéfique sur la santé et on les trouvera principalement dans les poissons gras (sardines etc…). De même l’huile d’olives, de colza et l’huile de noix sont à privilégier en évitant de les stocker à la lumière car les UV les dégradent. On évitera aussi les poissons congelés depuis trop longtemps car au bout de quelques mois ces OMEGA 3 disparaissent.

Le café ou le thé ne sont pas proscrits, encore moins le chocolat.

Tous les bons mets naturels et de préférence non allégés (sauf régimes spécifiques) sont donc recommandés dès lors qu’ils sont servis avec modération.

A la fin de l’exposé les intervenants ont répondu à une pluie de questions telles que les risques de la consommation de produits laitiers qui sont souvent mis en cause par certains scientifiques ou encore les nitrates dans l’eau. Là encore aucune analyse statistique probante ne permet de donner du crédit à la dangerosité alimentaire invoquée.

L’alimentation, c’est une affaire sérieuse mais c’est aussi un facteur de bien vivre qu’il faut savoir préserver en tolérant quelques petits excès festifs. Jacques FRICKER a ainsi conclu son intervention par une citation d’Aristote : « la modération c’est aussi savoir ne pas être trop modéré », avant que Jean Christian CHANE, président des Caisses Locales de Haute Marne, invite les sociétaires à partager un buffet campagnard riche de toutes les variétés culinaires haut-marnaises présentées par les producteurs locaux.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2462 | septembre 2017

Dernier numéro
N° 2462 | septembre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

>

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui