L'Avenir Agricole et Rural 21 mars 2008 à 00h00 | Par C POINSOT

SANTE ANIMALE - CAISSE DE SOLIDARITÉ

Face à la crise F.C.O., mais aussi face aux risques d'autres crises sanitaires, votre G.D.S. a décidé avec tous les G.D.S. de France de créer une caisse de solidarité pour aider les éleveurs les plus touchés en cas d'epizooties ; la première application porte sur la F.C.O.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La crise F.C.O., un désastre pour l'élevage des ruminants

- Juillet 2006 - Janvier 2008 : plus de 17 000 cas de F.C.O. en France sur plus de 75% du territoire.

On constate dans les cheptels touchés cliniquement : de la mortalité (5% sur les ovins, 1,5% sur les bovins), des frais de traitement (en moyenne 60 euros par bovin et 15 euros par ovin), des pertes de production (difficilement chiffrables), des pertes de fertilité (également difficilement chiffrables), sans parler des pertes économiques liées aux restrictions de mouvement des animaux.

En 2008, les experts s'accordent sur une reprise violente de la maladie et son extension sur le reste du territoire national.

Les prises en charge F.C.O. de la Caisse de solidarité

45 euros par bovin traité jusqu'à 25% des bovins de l'élevage

7,5 euros par petit ruminant traité jusqu'à 35% des petits ruminants de l'élevage

avec une franchise de 3% des animaux de l'élevage.


EXEMPLES :

Pour un cheptel moyen de 100 bovins, la prise en charge va jusqu'à 990 euros
Pour un cheptel moyen de 150 ovins, la prise en charge va jusqu'à 360 euros
Les conditions à remplir

Pour bénéficier des prestations de la Caisse de Solidarité, vous devez :

- être adhérent au G.D.S. à jour de cotisations

- verser durant au moins trois ans votre contribution à la Caisse

- Pour 2008, la contribution est de 0,50 ? par bovin et de 0,10 ? par petit ruminant.
La procédure

Les éleveurs de bovins vont recevoir ces jours-ci, la proposition de contribution à cette caisse. Si votre élevage a été atteint par la F.C.O. et si vous remplissez les conditions, le G.D.S. vous fera parvenir en plus, un dossier pour être indemnisé.
Cette Caisse est la vôtre : elle est gérée en toute transparence par votre G.D.S. Celui-ci tient à votre disposition son règlement intérieur, le protocole technique et financier s'appliquant à la F.C.O. et, chaque année, sa situation financière et comptable. Cette Caisse est pérenne, car, au delà de la F.C.O., d'autres crises sanitaires peuvent frapper l'élevage français comme la Fièvre de la Vallée du Rift. Tous ensemble, nous devons nous y préparer !
Pour les éleveurs bovins adhérents au GDS en 2006/2007, la contribution à la caisse ne sera que de 0,30 euros par bovin. (Aide exceptionnelle du GDS de 28 000 ? pour ses adhérents en 2008).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui