L'Avenir Agricole et Rural 31 août 2007 à 00h00 | Par F.Thevenin

Sanitaire - Explosion virale

La reprise de l’activité virale se confirme malheureusement. De nombreux cas avec manifestations cliniques ont été détectés au nord de l’Europe. La France est aujourd’hui touchée avec 65 cas confirmés dont trois élevages ovins. Un nouveau projet de zonage plus contraignant est à l’étude.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Un état des lieux préoccupant

828 foyers ont été détectés en Belgique jusqu'au 27 août dernier.
A la même date, l’Allemagne en comptait 449, les Pays-Bas 382, le Luxembourg 8 et la France 65 dont 50 sur suspicion clinique. 3 élevages ovins ont aussi été atteints. La maladie progresse beaucoup plus rapidement que l’an dernier et le nombre d’animaux atteints dans les cheptels infectés est important. La manifestation clinique entraîne une mortalité non négligeable dans les élevages ovins.

Fermeture à l’étranger

L’Italie continue de refuser des animaux de la zone réglementée française.
L’Espagne accepterait ces animaux moyennant le respect d’un protocole extrêmement complexe et difficilement réalisable. La DGAL négocie actuellement des procédures pour rétablir les flux commerciaux en garantissant l’exécution d’un test préalable, une désinsectisation et un transport direct. Les Pays-Bas, la Belgique et le Luxembourg ont tout simplement décidé de mettre tout leur territoire en périmètre interdit.

Vers une modification du zonage

Les experts craignent une explosion de la maladie qui pourrait atteindre 10 à 15 foyers par jour dans les prochaines semaines. La DGAL a décidé de considérer comme foyer, toutes suspicions cliniques en périmètre interdit (sans sérologie de confirmation) dans la mesure où le nouveau foyer ne modifie pas le zonage. Dans les autres cas, une confirmation par analyse sera réalisée.
Pour contenir l’expansion de l’épidémie, la DGAL a annoncé son intention de revenir à un zonage en trois zones, périmètre interdit (20 km), zone de protection (de 80 à 100 km), en prenant des limites administratives les plus simples possible et zone de surveillance (de 50 à 100 km) au-delà de la zone de protection.
Notre département pourrait ainsi retomber dans le contexte du début de crise de l’an dernier avec des contraintes pour le passage de la zone ZP en ZC avec des tests sérologiques lors de passage de la ZP à la ZS.

Un vaccin qui se fait attendre

Les laboratoires privés recherchent activement un vaccin mais aucune information précise n’a été donnée sur l’avancée des travaux. Une disponibilité pour l’été 2008 reste toujours espérée car il s’agira du seul moyen réellement efficace pour juguler cette épidémie qui semble s’installer de manière endémique en Europe du Nord.

Les attentes de la Profession

Le dispositif d’indemnisation n’est pas adapté à l’ampleur ni à la nature des dommages. La Profession Agricole demande une indemnisation totale du manque à gagner avec des procédures simplifiées, équitables et non plafonnées.
Les contraintes imposées par Bruxelles, notamment avec la clause de minimis et l’usine à gaz imaginée par le Ministère de l’Agriculture pour rendre les soutiens soi-disant euro-compatibles, rendent les mesures d’accompagnement inadaptées et insuffisantes. Elles provoquent l’ire des producteurs et les nouvelles mesures de restriction annoncées vont provoquer de légitimes protestations.
La solidarité professionnelle doit aussi pouvoir pleinement s’exprimer, notamment par une bonne fluidité des circuits commerciaux des animaux de boucherie et une bonne organisation de l’engraissement pour optimiser les capacités de la zone réglementée

MOUVEMENTS POUR LES ANIMAUX D’ABATTAGE DE ZR À ZI

Les mouvements d’animaux de ZR à ZI doivent satisfaire aux conditions suivantes :
* les animaux ne présentent pas de signes cliniques de FCO le jour du départ,
* désinsectisation des animaux et des moyens de transport au chargement,
* transport direct vers l’abattoir ou passage par un seul poste de contrôle,
* désinsectisation des animaux et des locaux au poste de contrôle si passage par poste de contrôle.

CONDITIONS À RESPECTER POUR LES ABATTOIRS

* établissement d’un planning prévisionnel des approvisionnements en provenance de PI et ZR, avec transmission au service vétérinaire de l’abattoir,
* désinsectisation régulière des bouveries,
* abattage en priorité des animaux provenant de PI et ZR,
* contrôle de la désinfection et désinsectisation des véhicules utilisés pour le transport des animaux en provenance de PI et ZR,
* enregistrement spécifique et quotidien de l’identification des animaux issus de PI et ZR et transmission du bilan hebdomadaire aux services vétérinaires de l’abattoir,

* tous les abattoirs agréés peuvent recevoir des animaux issus de PI et ZR (pas d’autorisation spécifique). 

Grippe Aviaire
Rappel des mesures de prévention envers l’Influenza aviaire

Suite à la confirmation le 14 août 2007 de deux nouveaux cas d'influenza aviaire H5N1 hautement pathogène, sur deux canards sauvages, collectés sur la commune de Diane Capelle en Moselle, nous rappelons que depuis le 5 juillet 2007, et sur l’ensemble du territoire métropolitain, les détenteurs de volailles sont dans l’obligation de protéger leurs oiseaux du contact avec les oiseaux sauvages, soit par un confinement soit par des filets de protection.
Une dérogation au confinement peut être autorisée par la direction départementale des services vétérinaires, uniquement pour les élevages de plus de 100 volailles, et après une visite vétérinaire d’évaluation des risques.

Pour tout renseignement :
DDSV 03 25 30 21 49

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui