L'Avenir Agricole et Rural 01 juillet 2010 à 14h45 | Par F.Thevenin

Sanitaire - Amaury RACLOT, nouveau président du GDS

Lors du dernier conseil d’administration, Monsieur Amaury RACLOT est élu nouveau Président du GDS de la Haute Marne. Il succède à Monsieur GOUGET Hubert, qui a été président au GDS pendant 7 ans.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Amaury RACLOT est éleveur laitier à St Blin.
Amaury RACLOT est éleveur laitier à St Blin. - © E. DAUPHIN

Hubert a mis en œuvre, soutenu, défendu avec objectivité la politique sanitaire du département ce qui a permis la progression du nombre d’adhérents et une reconnaissance du sanitaire au niveau départemental, régional et national. Hubert GOUGET s’est investi, avec son équipe afin de défendre un sanitaire collectif et mutualiste. Aujourd’hui Hubert a souhaité passer le relais à un jeune agriculteur afin, d’une part, poursuivre les actions en cours et, d’autre part, mettre en place la politique sanitaire de demain avec un regard nouveau mais en gardant l’esprit collectif et mutualiste. MERCI HUBERT. Après élection, un nouveau Président a été nommé Monsieur Amaury RACLOT, Jeune Agriculteur et éleveur Laitier en GAEC avec son père sur le canton de St Blin. Monsieur RACLOT père a toujours été adhérent au GDS, le GAEC lors de sa création a maintenu cette adhésion, et naturellement Amaury est devenu délégué du GDS en 1999, pour être élu au Conseil d’Administration en 2000 et en 2002 au bureau. Ses fonctions ont été successivement membre stagiaire, puis membre et depuis deux ans Vice Président pour être élu en 2010 Président du GDS 52. Cette progression logique sur 10 ans a permis à Amaury de connaître les différentes préoccupations et dossiers sur lesquels l’équipe sera amenée à travailler dans les mois à venir. Il connaît relativement bien  les autres OPA pour travailler en partenariat avec eux ou pour y adhérer tel les Jeunes Agriculteurs.

«J’ai le sentiment d’arriver naturellement et logiquement à la présidence. Le conseil d’administration a choisi de me faire confiance et je l’en remercie. En tant que Jeune Agriculteur, et nouveau président, je compte sur l’expérience de l’équipe actuelle pour maintenir et si possible développer le nombre d’adhérents afin d’œuvrer au mieux pour le sanitaire de demain et relever les nouveaux défis qui nous attendent. Certes, la tâche ne sera pas simple dans un tel contexte agricole, politique, et conjoncturel, toutefois il faut continuer à se battre ensemble pour améliorer l’état sanitaire du département, puisque les circulations virales ne connaissent aucune frontière et personne ne peut se prétendre être à l’abri».

«9 éleveurs dont 4 jeunes agriculteurs constituent le bureau du GDS afin de relever les défis de demain et ils sont nombreux et variés. Pour réussir dans ce projet, nous avons besoin de tous les éleveurs du département afin d’être solidaire dans une démarche mutualiste. La vocation collective du GDS induit que sa représentativité est également fondée sur la proximité avec le plus grand nombre d’éleveurs afin que le projet sanitaire du GDS  soit bien celui de ses adhérents. La vocation du GDS est de regrouper et responsabiliser volontairement les éleveurs car aucune action sanitaire n’est concevable à long terme sans une prise en main responsable des éleveurs qui, qu’on le veuille ou non, sont les premiers concernés car agissant au quotidien dans leurs élevages. »

Le GDS de Haute Marne est une association d’éleveurs aux services des éleveurs. Il se préoccupe de la santé animale de vos troupeaux, d’hygiène animale et de qualité sanitaire. Pour améliorer la qualité de nos services le GDS travaille en partenariat avec les vétérinaires et le LDA de Choignes mais également avec tous les organismes agricoles (Chambre d’Agriculture, EDE, Contrôle laitier….).

Rejoignez  les 1 000 éleveurs adhérents qui peuvent bénéficier d’un ensemble de droits  et  de services qui leurs permettent  de se garantir du risque sanitaire (IBR, BVD et Paratuberculose), d’un appui technique et financier (160 000 € distribués en 2009), d’une qualification des élevages (IBR et Varron), de conseils personnalisés,  des aides spécifiques pour rechercher les causes d’un aléa sanitaire, d’une indemnisation mutualisée (CSSA et FA) et pour mutualiser les missions de délégation de l’état.

Vous souhaitez une étude personnalisée ou un renseignement, vous pouvez contacter le GDS de la Haute-Marne par téléphone au 03 25 35 03 83 nous répondrons à votre demande.

D. DAILLET

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui