L'Avenir Agricole et Rural 21 novembre 2019 à 10h00 | Par T. Morillon

S'organiser pour gérer son patrimoine

Gros succès pour les réunions prévention sur la gestion et la transmission du patrimoine. L'assureur a présenté des solutions qui permettent d'alléger la fiscalité.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Sébastien Winter est responsable commercial Groupama pour la Haute-Marne depuis 6 mois.
Sébastien Winter est responsable commercial Groupama pour la Haute-Marne depuis 6 mois. - © TM

Les réunions préventions sont un moment important dans la vie de la fédération Groupama de haute-marne. Après avoir abordé les accidents de la vie l'année dernière, l'assureur a informé ses sociétaires sur la transmission du patrimoine. Le sujet a été particulièrement apprécié puisque près de 600 personnes se sont déplacées aux 4 rendez-vous organisés en novembre, un record.

L'héritage
Thomas Casanova, conseiller en gestion de patrimoine, a expliqué les conditions dans lesquelles on pouvait transmettre un héritage. Il a passé en revue certaines modalités qui permettent de sécuriser sa volonté pour que les biens soient transmis aux personnes de son choix. «Ce que vous voulez faire vous devez l'écrire, soit chez vous, soit chez un notaire» insiste Thomas Casanova, «le notaire c'est l'idéal car le texte restera le même et il ne pourra pas se détériorer ni se perdre».

Les règles régissant l'héritage sont bien différentes selon les situations (mariage, présence d'enfants ou non...). Elles sont fixées par le Code civil. Il y a de nombreuses disparités sur les sommes reçues par héritage en France. Le patrimoine d'héritage est de 150 000 EUR en moyenne, dont 40 % héritent de moins de 41 000 EUR.

Depuis 2001 la loi considère le conjoint comme un héritier à part entière. Si vous êtes marié, sachez que généralement le contrat de mariage par lequel les époux adoptent le régime de la communauté universelle contient une clause d'attribution intégrale de la communauté au conjoint survivant. Ce qui veut dire qu'au décès du premier d'entre eux, la totalité des biens communs reviendra à son conjoint.

Il n'est pas possible de déshériter ses enfants en France, chaque enfant ayant droit à une part réservataire (incompressible) : un tiers quand il y a un enfant, deux tiers pour deux enfants et trois quarts à partir de 3 enfants ou plus.

Un concubin pacsé est assimilé au conjoint marié survivant : il est totalement exonéré de droits de succession sur la part des biens qu'il recevra du défunt. En l'absence de pacs, le concubin est considéré comme un tiers et devra payer 60 % de droits de succession.

Augmenter son capital

Sébastien Winter a évoqué l'assurance-vie «qui est un bon moyen de transmettre un capital». Par le passé Groupama a fait beaucoup de fonds euro, mais aujourd'hui le rendement est quasiment nul. «Si demain vous voulez booster le rendement de votre assurance-vie, on va plutôt s'orienter sur une diversification et aller chercher des performances sur le marché national ou européen». Investir dans des secteurs différents est plus sécurisant car un domaine peut en rattraper un autre. «On va sur de l'actif boursier, c'est un métier, ça ne s'improvise pas, ça bouge tellement qu'il faut de l'aide». Face à cette problématique, il est proposé aux sociétaires une «gestion déléguée». Un service gratuit où Groupama met à disposition une personne encadrée qui connaît la finance. Celle-ci va quotidiennement acheter et vendre en fonction de l'actualité des marchés, elle va tout gérer à la place du sociétaire.

Vous pourrez retrouver l'intégralité de cet article dans notre édition du 22 Novembre 2019.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2578 | décembre 2019

Dernier numéro
N° 2578 | décembre 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui