L'Avenir Agricole et Rural 18 octobre 2018 à 10h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

RURALITÉ : MOINS DE MOYENS ET PLUS DE RESPONSABILITÉS

Le congrès des Maires de Haute-Marne (AMF 52) a permis aux élus d’exposer les difficultés qu’ils rencontrent quotidiennement. La maire de Nogent Anne-Marie Nédélec, qui présidait le congrès pour la première fois, a ensuite animé les débats.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © T MORILLON

Anne-Marie Nédélec est la nouvelle présidente de l’association des Maires de Haute-Marne en remplacement de Charles Guené. Ce dernier a été longuement salué par ses collègues pour ses 20 ans de présidence. « Nous sommes tous des ruraux, même si certaines villes sont plus grandes que d’autres. Ne cherchez pas à vous trouver des différences, mais essayez de fonctionner ensemble » a expliqué l’ancien maire de Vaux-sous-Aubigny.

 

Accompagner quotidiennement les maires

Toutes les communes du département adhèrent à l’AMF 52, sauf deux, et plus de 85 % des maires y font régulièrement appel. Une satisfaction pour la nouvelle présidente qui a rappelé les objectifs de l’association : mettre en commun l’expérience de ses membres, intervenir auprès des représentants de l’État et assurer une représentation pluraliste.

 

L’AMF 52 possède son propre service juridique (700 dossiers traités l’an dernier), mais n’intervient pas pour les montages de subvention ou les contentieux. Ce service permet de répondre à toutes les questions que se posent les élus au quotidien et notamment les nombreuses interrogations concernant l’intercommunalité et ses nouvelles compétences. Elle également une mission d’expertise, très utile pour tout ce qui touche à la réglementation, de plus en plus en plus complexe.

L’association des maires s’occupe également d’informer et de former ses membres. Cette année les formations portaient sur l’analyse financière, le logement communal ou encore les réformes fiscales en cours, tandis que les réunions d’informations se sont intéressées au rôle de la Caisse des Dépôts, au travail illégal et aux Parcours Emplois Compétences (contrats aidés).

 

Enfin, l’AMF 52 est un véritable relais auprès des services de l’État. Elle est particulièrement vigilante sur les désignations des représentants dans les différentes instances.

 

Dossiers en cours

L’association est mobilisée sur plusieurs sujets comme le centre d’appel « 15-18 » pour qu’il reste à Chaumont, et le maintien de 4 trésoreries du territoire (Nogent, Bourmont, Bourbonne-les-Bains et Wassy). Anne-Marie Nédélec a eu confirmation par le Président de la République qu’elles ne fermeront pas, mais elle reste soucieuse sur les conditions de ce maintien. Pour Françoise Souliman, Préfet de Haute-Marne, « ces trésoreries restent fragiles en raison du nombre d’usagers et de gestionnaires. Il faut leur trouver des missions supplémentaires pour les pérenniser ».

 

 

SUITE DE L'ARTICLE DANS NOTRE NUMÉRO PAGE 04

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui