L'Avenir Agricole et Rural 26 novembre 2020 a 08h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

Retour de la boutique des producteurs à Chaumont

Comme l’année dernière, la boutique éphémère des producteurs de l’ADMA se situe rue Laloy à Chaumont. Ouvert depuis le 10 novembre, les clients peuvent y faire leurs achats jusqu’au 9 janvier 2021.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Marion Nury et Isabelle Devilliers, deux productrices du magasin.
Marion Nury et Isabelle Devilliers, deux productrices du magasin. - © TM

Le magasin regroupe 24 producteurs haut-marnais de l’Association pour la diversification des métiers de l’agriculture (ADMA) qui font la permanence à tour de rôle.
« Cette année la boutique est ouverte plus longtemps, à cause du covid, mais aussi car des producteurs voulaient commencer dès novembre et vendre un peu au mois de janvier » explique Marion Nury, de la brasserie de Vauclair qui fabrique La Choue. « Chaque producteur propose 10 produits maximum. Ça nous permet d’avoir un large choix pour le client et en même temps de représenter tous les producteurs. Nous avons des produits alimentaires, mais aussi des produits cosmétiques. Nous proposons uniquement des produits qui se conservent, ainsi les clients peuvent acheter dès maintenant pour Noël ».

Dialoguer avec les consommateurs

« La boutique permet aux agriculteurs de se connaître, de fédérer le monde agricole, mais aussi de montrer aux gens qu’on existe » souligne Isabelle Devilliers, productrice de lentilles bio à Semoutiers.

« Grâce à la vente directe on peut avoir un dialogue de producteurs à consommateurs. C’est très important, surtout en ce moment avec la demande de traçabilité. Les gens posent des questions sur notre manière de produire et c’est très bien qu’on puisse y répondre. On est content de tenir la boutique, ça permet de voir autre chose que notre exploitation. C’est une belle expérience, tous les producteurs sont unanimes ».

« Avec le confinement, il n’y a pas de foires ou de marchés de Noël, ce qui pénalise certains producteurs, mais grâce au magasin ils peuvent continuer à vendre leurs produits. On a une clientèle d’habitués qui viennent chaque année et d’autres qui découvrent des productions locales en passant devant la vitrine » indique Isabelle Devilliers.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2648 | avril 2021

Dernier numéro
N° 2648 | avril 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous