L'Avenir Agricole et Rural 15 novembre 2019 à 09h00 | Par M. GOUGET, L. ECHEVARRIA

Résultats 2 019 des exploitations bovins viande : un impact fort de la sécheresse

Les conseillers des Chambres d’agriculture du Grand Est et l’Institut de l’Élevage ont simulé, afin d’estimer les revenus sur quelques systèmes représentatifs de la région, l’impact des conjonctures et des aléas climatiques de l’année 2019.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les récoltes de foin et de paille 2 019 sont meilleures
Les récoltes de foin et de paille 2 019 sont meilleures - © INOSYS

Un nouveau déficit fourrager

La mise à l’herbe s’est faite assez précocement et les conditions de pâturage ont été favorables au printemps. Des premières coupes sur prairies temporaires ont pu être réalisées dès fin avril tandis que sur prairies permanentes, elles ont majoritairement été réalisées mi-mai. Les rendements de ces fauches précoces sont en cohérence avec leurs dates (2,5 à 3,5 TMS/ha). Les deuxièmes coupes sur prairies temporaires ont pu être réalisées dès fin mai. À partir du 20 juin, les éleveurs ont récolté les foins et les 2èmes coupes derrière fauche précoce sur prairies permanentes. Les rendements en foin ont été plutôt meilleurs qu’en année normale (+0,5 T). À partir du 25 juin, les prairies ont grillé sous de fortes chaleurs, sans précipitation. Quelques pluies revenues début août ont permis le « reverdissement » des prairies dans certains secteurs, mais les récoltes des 2èmes coupes derrière foin et 3èmes coupes n’ont pas pu être réalisées. Les luzernes déjà installées ont bien résisté avec 3 coupes possibles, mais les rendements des jeunes luzernes implantées dans l’année ont été impactés avec parfois une forte baisse.

Des rendements cultures hétérogènes

La sécheresse automnale en 2018 a perturbé l’implantation des colzas et des céréales. L’hiver a été doux jusqu’en janvier et la pluviométrie a été proche des moyennes quinquennales.
Si les conditions du printemps ont été assez favorables, le gros coup de chaud et la sécheresse à partir de fin juin ont pénalisé les cultures dans les petites terres, d’où des rendements hétérogènes. Au final, grâce à un bon potentiel de départ, les rendements moyens régionaux des cultures d’hiver sont supérieurs à une année « normale » (moyenne 5 ans) sauf pour le colza. Les cultures de printemps, qui ont bénéficié de bonnes conditions fin février, obtiennent de bons rendements.

Le produit viande se redresse légèrement

Les produits du système viande spécialisé se redressent au-dessus de ces deux dernières années malgré une conjoncture morose. Ceux des systèmes de polyculture élevage régressent sous l’influence de la chute des cours de l’atelier cultures, à l’exception du colza.

Le produit culture est en baisse de 10 et 15 % avec nos hypothèses sans cultures d’été, mais la grande hétérogénéité des impacts de l’année climatique peut modifier sensiblement ce résultat. Le produit viande des ateliers naisseurs et naisseurs-engraisseurs augmente légèrement du fait du redressement des cours des femelles finies. Les ventes des broutards sont par contre pénalisées depuis mi-juillet par un marché engorgé et une chute précoce des cours. Les cours des jeunes bovins se sont quant à eux maintenus au niveau de 2018.

Face aux aléas, quelles adaptations, pour quels résultats ?

Venez échanger entre éleveurs et avec vos conseillers lors des « Rendez-Vous Inosys Réseaux d’élevage » qui vous sont proposés près de chez vous à partir du 3 novembre 2019. Plus d’informations à venir dans les prochains numéros de votre journal et sur les sites internet des Chambres d’agriculture.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2578 | décembre 2019

Dernier numéro
N° 2578 | décembre 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui