L'Avenir Agricole et Rural 22 mars 2018 à 10h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

QUATRE METHODES POUR FAIRE ADOPTER UN AGNEAU

L’adoption n’est pas toujours couronnée de succès mais certaines méthodes offrent plus de réussite que d’autres. Frotter l’agneau à adopter avec le placenta de la brebis qui vient de mettre bas est en une.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
En case d’adoption, la brebis ne peut pas sentir l’agneau qui tête
En case d’adoption, la brebis ne peut pas sentir l’agneau qui tête - © Chambre d'Agriculture

De Hubert Germain, vétérinaire et formateur explique « qu’il est possible de simuler un nouvel agnelage afin de déclencher l’ocytocine par la compression des sciatiques. Quatre doigts sont introduits dans le vagin, le pouce à l’extérieur. Un message est alors réalisé en appuyant bien sur le plancher du bassin. Cette technique est à essayer lorsque l’agnelage est récent ». La case d’adoption est une autre solution. La brebis est alors attachée au cornadis en permanence. L’alimentation et l’abreuvement sont réalisés par devant. La mère ne peut pas voir ni sentir l’agneau à adopter et l’éleveur se poste dans la case plusieurs fois par jour pour le faire téter. Pour vérifier si l’adoption a réussi, elle est détachée du cornadis et observée de près pendant quelque temps.

 

Une corde à l’attache de la queue

Il est également possible d’attacher la brebis dans sa case d’agnelage à l’encolure en continue afin qu’elle ne fasse pas de mal à l’agneau à adopter. Pour faire téter l’agneau, un jarret est mis en suspension sur la barrière pour libérer la mamelle. La présence de l’éleveur est indispensable afin d’éviter les risques d’étouffement et de préserver le bien être de la brebis. Enfin, une autre méthode consiste à utiliser un masque et une corde. L’objectif est de bloquer l’articulation des pattes arrière pour empêcher la brebis de taper l’agneau. Pour ce faire, la corde est passée autour de la brebis, juste devant la mamelle et sur la pointe des hanches. Un nœud qui se défait très rapidement est ensuite réalisé car la corde est enlevée aussitôt que l’agneau a tété. La corde est ensuite ramenée au niveau de l’attache de la queue. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter la fiche technique « Une méthode d’adoption avec un masque et une corde » et la vidéo « une méthode d’adoption en élevage ovin » sur www.idele.fr et www.inn-ovin.fr.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2501 | juin 2018

Dernier numéro
N° 2501 | juin 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui