L'Avenir Agricole et Rural 29 avril 2020 à 16h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

Prolongation possible de certaines MAEC en 2020

Suite aux nombreux engagements MAEC en 2015, le Conseil Régional et la DRAAF Grand Est ont souhaité permettre la prolongation de certaines mesures unitaires ou système en 2020.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Dans le Grand Est, la priorité de l’Etat est le Parc national de forêts
Dans le Grand Est, la priorité de l’Etat est le Parc national de forêts - © C DOUBRE

Le Ministère a publié une note précisant la liste des mesures prolongeables en fonction des critères des cahiers des charges. Ces mesures sont celles engagées sur les prairies (gestion extensive, absence totale de fertilisation azotée, retard de fauche, prairies humides), la mesure système SHP, la mesure système SPE en maintien et dans un cas particulier (Parc national), la remise en herbe.
Au mois de janvier, la Chambre d’agriculture de la Haute-Marne ; le Parc national de forêts et la Chambre d’agriculture de l’Aube pour le Syndicat de la Voire ont candidaté pour proposer la prolongation des MAEC sur notre territoire.
La Commission Régionale AgriEnvironnementale et Climatique (CRAEC) a donné son accord, le 20 avril 2020.

Dans le Grand Est, la priorité absolue (1,1) de l’État reste le Parc national de forêts. Ainsi toutes les mesures engagées sur l’aire d’adhésion en 2015 sont prolongeables sur 5 ans (codes PNFO, PNAA et éventuellement 52 HM s’il y a eu une erreur de codage en 2015). Une clause de révision pourrait néanmoins intervenir en cours de prolongation en fonction de la mise en œuvre de la nouvelle PAC.
Les priorités 2 et 3 (qui correspondent aux priorités 1 de l’année 2015), permettront de prolonger d’un an :
Les mesures en Natura 2000 (codes territoires 52NA, 52BS, VOIR et éventuellement 52 HM si il y a eu une erreur de codage en 2015).
Les mesures système SHP et SPE sur tout le département. Les SPE « évolution » seront requalifiées en SPM « maintien ».

La DDT 52 a également envoyé un communiqué par mail aux agriculteurs avec les coordonnées téléphoniques des personnes ressources pour les MAEC financées par l’Etat et mis en ligne sur le site de la Préfecture de la Haute-Marne, la liste des codes ainsi que la méthode pour engager le prolongement sur Télépac.
Ces informations sont également disponibles sur le site de la Chambre d’agriculture de la Haute-Marne (rubrique MAEC).

En Haute-Marne, il sera ainsi possible d’engager de nouvelles parcelles uniquement sur certaines aires d’alimentation de captage (Mathons, Biesles, Foulain et « Brie de Meaux ») et sous réserve d’un pré-engagement. Les agriculteurs concernés ont tous déjà été identifiés par la Mission Agronomique de Protection de l’Eau de la Chambre d’agriculture de la Haute-Marne.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2623 | octobre 2020

Dernier numéro
N° 2623 | octobre 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui