L'Avenir Agricole et Rural 04 octobre 2012 à 11h49 | Par André LEBLOND

Prix du lait - Octobre sous la barre des 300 !

L’objectif du collège producteurs du CIL de ne pas avoir en 2012 de prix de base inférieurs à 300 euros avait déjà été contrarié en mars. Il l’est à nouveau en octobre et tout porte à croire qu’il en sera de même sur les 2 derniers mois de l’année, soit au plus mauvais moment au regard de l’explosion des charges de production.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Lactalis réduit la rémunération de ses éleveurs
Lactalis réduit la rémunération de ses éleveurs - © Agra

Comment se fait-il que le prix baisse alors que les cours de la poudre et du beurre augmentent à nouveau depuis plusieurs semaines !

C’est la question que tous les producteurs se posent d’autant plus qu’ils ont à faire face à un ratio charges-prix du lait plus défavorable que jamais.

La réponse est dans le dispositif français de détermination du prix du lait qui pour éviter des à-coups trop importants continue de ne pas être totalement réactif aux marchés.

Manque voulu de réactivité qui joue tantôt dans un sens, tantôt dans l’autre avec pour autre exemple l’évolution positive des prix du 4ème trimestre 2011, et plus encore du 1er trimestre 2012 alors que les cours des Produits Industriels étaient en chute libre.

298 en octobre

Enrayée depuis par le retournement des marchés, la baisse des cours des Produits Industriels et celle des fromages exportés s’est établie à – 6,2 % entre les 3ème trimestres 2012 et 2011, soit environ – 20 Euros de valorisation du litre de lait français.

A cette baisse vient s’ajouter un différentiel de prix avec l’Allemagne défavorable car du fait d’une réactivité plus grande, le prix d’outre-Rhin a baissé plus tôt, passant largement en dessous du prix français.

Au final les entreprises annoncent un prix de 298,02 /1 000 l, prix en recul de 28 Euros par rapport à l’an dernier, différence toutefois ramenée à 19 Euros en raison de l’aménagement de la grille qui avait transféré 9 Euros sur octobre.

Ce prix ne saurait bien sûr satisfaire des producteurs qui n’imaginaient pas être piégés dans un tel étau de charges et de prix.

Heureusement l’embellie est annoncée, mais il faudra attendre le début de l’année prochaine !

- Suppression de la TFA :

Suite à une injonction de Bruxelles, la TFA est supprimée dès lors que la France ne dépasse pas son quota et son montant 2011-2012 sera vraisemblablement remboursé.

Bien que de notoriété publique, ces décisions n’ont toutefois pas encore été officiellement annoncées par les Pouvoirs Publics.

Pour autant le retour à la liberté de production n’est pas à l’ordre du jour, la maîtrise administrative étant remplacée par une maîtrise contractuelle pour tous livreurs à une entreprise privée et par des systèmes de prix différenciés pour les adhérents des coopératives.

En effet tous les contrats ont prévu la gestion des volumes dès la suppression de la TFA et pour certains, par exemple les livreurs à Lactalis, la suppression de la TFA ne change rien puisque la taxe pour dépassement sera remplacée contractuellement par une pénalité du même montant que l’ancienne taxe.

Les dispositifs prévus dans les autres contrats passant par une concertation avec les groupements, il faudra attendre que celle-ci ait eu lieu avant d’annoncer les mesures qui de toute façon se voudront dissuasives par rapport à des volumes en dépassement que personne ne souhaite.

Positionnement corroboré par le fait que déjà, avant même de parler de dépassements, les prêts seront souvent limités au strict minimum.

 

- TSST :

Rappel, la date limite de dépôt de la demande à la DDT est le 31 octobre prochain. L’imprimé a été distribué par les laiteries mais il reste disponible sur le site internet de la DDT.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui