L'Avenir Agricole et Rural 16 mai 2013 à 10h54 | Par L'Avenir Agricole et Rural

PRIX DU LAIT - A QUOI JOUENT LES TRANSFORMATEURS

Le dispositif devait être simple, il s’agissait de trouver les moyens d’un complément de prix exceptionnel au titre de l’envolée des charges de production, ce qui passait par une augmentation des conditions d’achat consenties par la Grande Distribution. Celle-ci est annoncée, mais pour le complément de prix c’est beaucoup plus flou !

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © REUSSIR

Initié puis porté à bout de bras par la FNPL qui réussissait à obtenir l’appui des Pouvoirs Publics, voire celui de la Grande Distribution, ce dossier était bien né. Toutefois au vu des positions affichées par les uns et les autres, il est difficile aujourd’hui de savoir ce qu’il en sera au bout du compte.

En attendant force est de nous satisfaire des annonces recensées ci-dessous :

Sodiaal : 25 euros d’augmentation en avril et mai par rapport au prix de départ soit 302,63 et 305,91, ceci sous un intitulé qui demande une traduction puisqu’il s’agit de « anticipation 25 Ä/1 000 litres »… Selon l’administrateur que nous avons contacté, ces 25 euros ne sont toutefois pas appelés à être remboursés par les producteurs.

Lactalis : chez Lactalis, au contraire, les 25 euros sont également annoncés sur avril et mai mais comme « avance de prix », soit par définition remboursables ! pourtant l’annonce n’a été faite que dans la foulée de celle de Sodiaal.

Rappelons que Lactalis avait initialement, soit avant l’aboutissement des discussions sous l’égide du médiateur, annoncé une avance de 15 euros sur avril et mai.

On notera également qu’aucun des 2 grands groupes n’évoque juin ! A moins que juin ne fasse plus partie du 2ème trimestre, il faudra attendre pour savoir quel traitement lui sera réservé.

Bongrain : chez Bongrain on a réuni dans l’urgence le groupe national des Présidents de Groupements, lequel a été informé de la décision de l’entreprise : un « ajustement conjoncturel » de 25 euros sur mai et juin (là c’est avril qui ne fait plus partie du 2èm trimestre …). Pour solde de tous comptes ou non ? L’avenir le dira !

Senagral : Après avoir tout d’abord refusé toute prise en compte des conclusions de la médiation, Senagral, au vu des positions de l’environnement, s’est ravisé et a annoncé lui aussi une avance de 25 Ä sur avril et mai.

Triballat paie également les 25 euros mais en les incluant dans le prix de base qui en l’occurrence sera ainsi de 327,63 pour avril.

Enfin l’Ermitage semble avoir simplement décidé de ne pas tenir compte du sujet !

 

Et la Grande Distribution ?

Avec un tel traitement hétéroclite du dossier comment s’y retrouver et que restera-t-il au final de ce qui initialement devait être une prise en compte exceptionnelle de l’envolée, tout aussi exceptionnelle, des charges ?

 

Pour la FDPL les choses auraient dû être simples : la Grande Distribution acceptait une hausse dite « technique » de ses prix d’achat pendant une période donnée, en l’occurrence du 1er juin au 31 décembre, et cette augmentation était répercutée aux producteurs par les transformateurs à raison de 25 euros de plus sur le 2ème trimestre, le tout indépendamment de l’application du mode d’évolution habituel des prix.

 

Hélas, on est bien loin de cela, car si pour l’heure la Grande Distribution a dit oui aux hausses techniques, les transformateurs eux ont bien du mal à se positionner sur la contrepartie aux producteurs, tentant semble-t-il de noyer le poisson en mélangeant 25 euros sur le T2 et 25 euros d’augmentation du prix moyen annuel !

 

Alors devant une telle pagaille quelle sera au final l’attitude de la grande distribution ?

Une chose est certaine, pour le président de la FDPL, Richard BOURBON, « en cas d’échec d’un dossier sur lequel les producteurs se sont mobilisés et ce d’autant plus qu’il est économiquement vital pour nombre d’entre eux, ils sauront identifier les coupables ».


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2466 | octobre 2017

Dernier numéro
N° 2466 | octobre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui