L'Avenir Agricole et Rural 21 janvier 2016 à 08h00 | Par T. Morillon

Priorité à la technologie

A Luzy-sur-Marne, la SAS Deguy-Conge ne cesse d’innover. Créée il y a plus d’un siècle, l’entreprise fabrique des couteaux et des lames destinés principalement à l’agriculture et à l’agroalimentaire.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’arrivée du découpage au laser a permis de renforcer la sécurité du site.
L’arrivée du découpage au laser a permis de renforcer la sécurité du site. - © L.P.

Depuis 6 générations

C’est au cœur de l’un des plus importants bassins de coutellerie que se trouve Deguy-Conge, sur un site de près de 3 ha. La société a évolué au fil des années et se concentre à présent sur les constructeurs les plus renommés tels que Claas, New Holland, John Deere, Lucas ou Storti. Elle produit plus de 400 000 pièces par an.

La naissance de la coutellerie familiale remonte à 1880, dirigée par Nicolas Conge, elle est située initialement à Poulangy. En 1893, pour des raisons de puissance hydraulique insuffisante, Jules Conge, le fils, décide de s’implanter à 15 km en aval de la rivière, à Luzy, en bord de Marne. Il achète alors un vieux moulin utilisé pour la préparation des roues hydrauliques. Rapidement, son fils Abel développe l’affaire, 80 personnes travaillent dans l’établissement. L’entreprise fabrique toutes sortes de couteaux : pour la table, pour les bouchers, les charcutiers, les peintres ou encore des sabres pour couper les draps. En 1919, Marguerite Conge, fille d’Abel, épouse Louis Deguy, la société devient La maison Deguy.

En 1957 arrive l’ouverture du marché commun, la concurrence s’intensifie et Michel Deguy, le fils, décide d’engager l’entreprise, nommée désormais Deguy-Conge, dans une nouvelle prospective à partir du début des années 70 : les couteaux pour machines agricoles et tondeuses à gazon. En 1975, 1750 m² de nouveaux ateliers, plus modernes, sont construits sur le site avec de nouvelles machines, plus adaptées aux nouveaux produits du marché. Puis en 1993, Jean-Luc, fils de Michel, lui succède. En 2007, un nouveau produit est développé : une machine à réaffuter les couteaux. Aujourd’hui, la SAS Deguy-Conge emploie 35 personnes et a un chiffre d’affaires de plus de 4,2 M d’euros, dont 66 % proviennent de l’exportation.


 

De nombreux produits

La gamme est très large, l’outil de production de l’entreprise permet de s’adapter à tous les types de couteaux et de lames : couteaux pour mélangeuses (verticales et horizontales), pour presses à balles (rondes et rectangulaires), pour ensileuses (automotrices et tractées), pour la récolte du maïs et du tournesol, couteaux de rotor pour presses et auto-chargeuses, lames pour le travail de la vigne, pour scalper la betterave, récolter la tomate… Il y a plus de 200 références dont 5 % de nouveaux produits par an.

Selon les critères du client ou le cahier des charges, l’entreprise utilise des aciers au carbone provenant de Suède ou des aciers alliés originaires d’Allemagne ou de France. Les principaux éléments d’alliage sont le chrome, le vanadium, le manganèse et le bore. Grâce à ces éléments et contrairement à un acier classique, les pièces ont une dureté supérieure, une meilleure tenue à la coupe et une résistance à l’usure considérablement améliorée. Il est aussi possible de produire des couteaux en acier inoxydable.

Cette notoriété permet à Deguy-Conge de promouvoir son savoir-faire depuis une trentaine d’années sur des grands salons internationaux du machinisme agricole : le SIMA en France, l’EIMA en Italie et l’Agritechnica en Allemagne. Avec une grande variété de références et un savoir-faire qui n’est plus à démontrer, il n’est pas étonnant que de nombreux pays étrangers fassent confiance à l’entreprise : Italie, Irlande, Allemagne, Pologne, Canada, Argentine, Turquie, Israël, Chine, Inde... La qualité des pièces et l’utilisation des dernières technologies y sont pour beaucoup.

Vous pouvez consultez cet article dans notre édition du 22 janvier 2016.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2397 | juin 2016

Dernier numéro
N° 2397 | juin 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui