L'Avenir Agricole et Rural 26 mai 2016 à 08h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

PREVENTION, GAGNER EN SÉCURITÉ SUR LES EXPLOITATIONS

La Commission Paritaire d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail de Haute-Marne (CPHSCT 52) est une structure récente qui lutte contre les accidents sur les exploitations en faisant des actions préventives sur le terrain.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le Président de la CPHSCT 52, Frank Thiéblemont
et le trésorier, Daniel Bourg
Le Président de la CPHSCT 52, Frank Thiéblemont et le trésorier, Daniel Bourg - © AVENIR AGRICOLE

Les CPHSCT ont été créées par la loi d’orientation agricole en 1999, mais la section haut-marnaise est effective depuis avril. Elle étudie les risques professionnels et les conditions de travail. Elle contribue à améliorer les conditions d’hygiène et de sécurité par des formations, de la sensibilisation et des méthodes de prévention. Elle élabore un programme annuel d’actions et rédige un bilan ainsi qu’un règlement intérieur

 

Agir sur le terrain

Elle est d’abord une instance de dialogue social pour les petites entreprises (moins de 50 salariés) dans le domaine de la santé et de la sécurité au travail, elle veut renforcer les liens entre employeurs et salariés en favorisant les échanges et les actions de prévention concrètes sur le terrain. C’est un relais ascendant et descendant des petites entreprises tout en diffusant de bonnes pratiques. La CPHSCT veut aussi être un laboratoire collecteur, concepteur de solutions, d’outils et de services.

 

Au niveau des exploitations agricoles, son rôle est très important car elle analyse les risques professionnels présents dans les fermes et vérifie le respect des règles de sécurité et de santé à l’aide d’enquêtes. La Commission est un moyen d’échanger entre les différents partenaires sociaux du monde agricole : réfléchir et s’interroger sur les questions de santé-sécurité au travail, avec les préventeurs et l’inspection du travail.

La plupart des secteurs d’activités agricoles sont concernés : les élevages (spécialisés ou non), les cultures, les exploitations de dressage et d’entraînement, les haras, les piscicultures, les exploitations forestières, les sylvicultures, les scieries, les entreprises de travaux agricoles, les CUMA et les entreprises paysagistes.

 

Composition de la Commission

La CPHSCT est constituée de 3 représentants des employeurs de main-d’œuvre (Franck Thiéblemeont, Jean-Michel Micault et Julien Petitfour) ainsi que de 3 représentants des salariés (Daniel Bourg, Hervé Pépin et Dominique Rigollot), entourés du médecin du travail et du conseiller en prévention de la MSA Sud Champagne (Hervé Fournier), du technicien régional de prévention à la DIRECCTE (Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi) et du responsable de l’unité de contrôle de la DIRECCTE Haute-Marne (Agnès Leroy).

 

Le poste de président, occupé par Franck Thiéblemont et celui de secrétaire, tenu par Daniel Bourg, sont assurés alternativement pour une période d’un an. La CPHSCT se réunit au minimum une fois par semestre et est soumis à une clause de confidentialité. Les représentants sont désignés pour une période de 4 ans renouvelables et les membres bénéficient d’une formation à la sécurité.

 

Prévention des chutes

La première action de sensibilisation de la Commission concerne la prévention des chutes en hauteur, 3ème cause d’accidents mortels en France. On enregistre en moyenne 3 accidents par mois qui sont liés à des chutes dans les exploitations haut-marnaises, tomber de haut entraîne un arrêt de travail de 3 semaines au minimum. La profession agricole est fortement exposée à ce risque : chute d’une machine, chute d’un silo, chute d’une échelle… La CPHSCT rappelle donc de grands principes de prévention (cf ci-dessus) comme vérifier l’état de ses échelles ou ne pas se positionner dans le godet d’un engin de manutention pour effectuer des tâches en hauteur, mais d’utiliser un bras déporté avec une nacelle. Des actions de préventions qui sont souvent peu onéreuses. La 2ème action de la Commission concernera les troubles musculo-squelettiques, un phénomène causé par des gestes répétitifs en salle de traite.

 

 

 

Vous désirez obtenir des informations complémentaires

ou de la documentation sur le sujet ?

La MSA peut vous aider :

03 25 30 26 38

ou www.msa10-52.fr

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2466 | octobre 2017

Dernier numéro
N° 2466 | octobre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui