L'Avenir Agricole et Rural 30 janvier 2020 à 09h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

Prévenir les carences en sélénium chez les agneaux

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les carences en sélénium se manifestent notamment par des myopathies appelées « raide de l’agneau ».
Les carences en sélénium se manifestent notamment par des myopathies appelées « raide de l’agneau ». - © CP : CIIRPO

Au cours de la gestation, le sélénium est transféré à l’agneau. La distribution quotidienne d’un complément minéral vitaminé au cours des cinq dernières semaines de gestation est une solution efficace pour rétablir le statut en sélénium des brebis à la mise bas et augmente de façon significative celui des agneaux. Comptez 800 à 1000 € la tonne. Ces compléments sont également enrichis en minéraux, oligoéléments et vitamines. Pour couvrir les besoins d’une brebis en fin de gestation (0,4 mg par jour), il faut choisir un complément minéral qui dose au moins 20 mg de sélénium par kg.

 

Bolus et pierres enrichies


Les bolus sont également efficaces en cas de carence. Ils sont toutefois plus chers (environ 2 € par brebis) et n’apportent pas tous les minéraux majeurs. Par contre, la forme buvable du sélénium en un seul apport en milieu de gestation ou bien dans l’eau de boisson pendant six jours consécutifs en fin de gestation n’apporte pas les résultats attendus. L’inconvénient des pierres de sel enrichies et des seaux reste le manque de maitrise des niveaux de consommation. L’apport de sélénium sur les prairies par des engrais enrichis est moins efficace que l’apport direct à l’animal car la plante l’absorbe plus ou moins bien. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter la fiche technique « Corriger une carence en sélénium pour des brebis en gestation avec un complément minéral vitaminé » sur www.idele.fr, onglet « réseaux et partenariat/CIIRPO » et sur www.inn-ovin.fr.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2588 | février 2020

Dernier numéro
N° 2588 | février 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui