L'Avenir Agricole et Rural 13 août 2020 à 07h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

Premier déplacement officiel pour Bérangère Abba

Le 26 juillet, Bérangère Abba a été nommée secrétaire d’État chargée de la biodiversité auprès de Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique. Suppléant de l’ex-députée, Sylvain Templier la remplacera sur les bancs de l’Assemblée Nationale.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Bérangère Abba a visité deux sites ornithologiques, l’observatoire de Champaubert en Haute-Marne et celui de Chantecoq dans la Marne.
Bérangère Abba a visité deux sites ornithologiques, l’observatoire de Champaubert en Haute-Marne et celui de Chantecoq dans la Marne. - © OFB

Pour son premier déplacement officiel en tant que membre du gouvernement, Bérangère Abba a choisi de mettre en valeur la Haute-Marne en se rendant au lac du Der le 3 août. L’occasion pour elle de rencontrer l’Office français de la biodiversité (OFB) et ses partenaires afin de leur rendre hommage. Elle a salué la gestion exemplaire du site grâce au travail partenarial entre tous les acteurs « qui permet de fédérer les acteurs sur le terrain, au service de la faune sauvage et de ses habitats » : l’OFB, l’établissement Seine Grands Lacs, le Conservatoire du littoral, les collectivités territoriales, la LPO et la fédération des chasseurs de la Marne.


Après une présentation des richesses écologiques du site, notamment des importantes populations d’oiseaux migrateurs et de hérons, la secrétaire d’État a visité la Maison de la Réserve. Cette structure gère la préservation du patrimoine naturel du site et en particulier de l’avifaune, principal groupe d’espèce ayant justifié le statut de protection actuel. Catherine Lhote, directrice régionale de l’OFB a présenté les missions de l’organisme qui regroupe l’Agence pour la biodiversité et l’Office de la chasse : connaissance et technique des espèces et des milieux, surveillance, appui aux politiques publiques, gestion d’aires protégées, police de l’environnement, police sanitaire de la faune sauvage…
Bérangère Abba, très impliquée dans le domaine de la justice environnementale puisqu’elle a organisé un colloque sur ce thème le 30 janvier dernier, a pu observer les suites qui y ont été données. Ce colloque a permis de sensibiliser l’ensemble des parquets de France aux nouvelles prérogatives des inspecteurs de l’environnement.

La secrétaire d’État s’est également entretenue avec des opposants au projet Unitech de Suzannecourt. Les militants anti-nucléaires ont exprimé leurs inquiétudes à Bérangère Abba qui a pris le temps de les écouter, mais qui ne s’est pas positionnée sur le sujet.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2619 | septembre 2020

Dernier numéro
N° 2619 | septembre 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    Voir tous