L'Avenir Agricole et Rural 22 octobre 2015 à 08h00 | Par T. Morillon

PORTRAIT MÉTIER

Les Etablissements Départementaux d’Elevage gèrent l’identification des bovins, ovins, caprins, porcins, l’enregistrement des ateliers de poules pondeuses permettant d’assurer la traçabilité depuis la naissance de l’animal jusqu’à leur mort. Ils ont aussi la responsabilité de mettre à jour la base de données nationale d’identification (BDNI). Six personnes travaillent au sein de l’équipe EDE de Haute-Marne. Les flux d’informations circulant chaque jour étant importants, il est impératif pour le bon fonctionnement du service d’avoir un réel travail d’équipe afin d’être le plus en phase avec les éleveurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L'équipe de l'EDE
L'équipe de l'EDE - © T.M.

EDE : les activités

- Enregistrement et gestion des déclarations d’entrée et de sortie faits par les détenteurs,

- Fourniture de boucles pour les éleveurs,

- Mise à jour des détenteurs d’animaux,

- Suivi qualité et remise en conformité de l’identification dans les élevages,

- Gestion des déclarations de saillies et de transplantations embryonnaires,

- Prises de sang pour certification et filiation,

- Collecte de la CVO (contribution volontaire obligatoire) pour les éleveurs de bovins.

Un contact permanent avec les éleveurs

L’EDE est le maître d’œuvre de l’identification au niveau départemental, que ce soit pour les bovins, les ovins ou les caprins. L’équipe de 5 personnes travaille sans cesse, entre coups de téléphone, saisie informatique, accueil des éleveurs et visites de terrain.

Les avantages de la certification

L’EDE certifie une parenté à partir des informations notifiées par l’agriculteur et des événements de fécondation connus. La certification permet de gérer plus précisément la fonction de reproduction au sein de l’élevage et assure la traçabilité génétique des animaux. Elle sert également à évaluer le potentiel génétique des reproducteurs présents sur la ferme, donc de mieux choisir les taureaux reproducteurs à utiliser pour éviter les consanguinités et valoriser les produits lors de leur commercialisation (démarche qualité, vente de reproducteurs…). Enfin, la certification permet d’adhérer au service officiel du contrôle de performance des animaux (contrôle laitier, bovin croissance).

Une mise en œuvre simple

Pour adhérer au dispositif, il faut se rendre au service EDE à la Chambre d’Agriculture à Chaumont pour remplir un dossier de demande. L’agriculteur fait prélever et analyser les taureaux utilisés en tenant à jour le registre des montes. Ce dernier est constitué des bulletins d’insémination, des attestations de transfert embryonnaire, des dates de saillies par les taureaux de monte naturelle et des dates d’entrée et de sortie d’un taureau avec des femelles.

La prochaine étape est l’identification des veaux à la naissance, par la pose rapide des boucles et en enregistrant soigneusement le numéro de la mère. Il faut ensuite notifier la naissance en indiquant le numéro national du taureau de monte naturelle, ou le type de monte artificielle utilisée (IA ou TE), ou la mention « ne sait pas » et les informations complémentaires. Par la suite, l’EDE applique les règles nationales de certification et édite le résultat de la certification au dos du passeport (certificat de parenté). Au final, l’éleveur reçoit le résultat de certification et doit vérifier toutes les informations éditées sur le passeport, particulièrement celles éditées sur le certificat de parenté. En cas d’anomalie, il faut contacter l’EDE dans les délais indiqués.

Un dispositif sécurisé

L’EDE certifie la parenté en effectuant des contrôles de cohérence entre les informations qui lui sont communiquées. Il dispose d’un tableau de bord qui lui permet de connaître les résultats de la certification pour chaque exploitation et donc d’aider l’éleveur à améliorer ses résultats de façon précise. L’EDE effectue des contrôles approfondis dans les élevages de sa zone, assurant ainsi la qualité des parentés certifiées dans ces élevages.

L’EDE participe à la campagne nationale de vérification de comptabilité génétique. Plusieurs milliers d’animaux bénéficient d’une vérification de leur parenté par une technique d’analyse de l’ADN. Les résultats permettent d’améliorer le fonctionnement du dispositif et de le fiabiliser. L’EDE participe également à la campagne nationale de vérification de la cohérence entre la date, le poids et les conditions de naissance. Ces données sont très importantes pour l’évaluation génétique des reproducteurs.

Vous pourrez retrouver la suite de cet article dans notre édition du 23/10/2015.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2397 | juin 2016

Dernier numéro
N° 2397 | juin 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui