L'Avenir Agricole et Rural 03 juin 2019 à 10h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

«Penser filière au quotidien»

L’interprofession régionale bétail et viande, désormais bien installée dans sa configuration Grand Est, déploie un trésor de moyens pour promouvoir la viande régionale. Par une omniprésence sur les grands événements à fort public et en multipliant les partenariats.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Patrick Bastian (président Commission agriculture Conseil régional), Xavier Lerond (président), Franck Bellaca (directeur) et Roger Lanfroy (vice-président) d’Interbev Grand Est.
Patrick Bastian (président Commission agriculture Conseil régional), Xavier Lerond (président), Franck Bellaca (directeur) et Roger Lanfroy (vice-président) d’Interbev Grand Est. - © JL MASSON

L’année 2018 a été le premier véritable exercice à part entière pour l’interprofession régionale bétail et viande. Interbev Grand Est, le produit de la fusion des trois anciennes associations de Lorraine, Alsace et Champagne-Ardenne. Pour mener ses actions de promotion des produits et des métiers, Interbev reçoit du national une dotation financière, en fonction du niveau de la consommation et des abattages régionaux. « Ce regroupement nous permet un certain confort de travail en équipe » a noté le président Xavier Lerond, lors de l’assemblée générale, le 16 mai à Laxou. Il a insisté dans son rapport moral sur les trois axes essentiels de l’activité : « la promotion de la filière au quotidien, se défendre ne suffit plus » ; la sensibilisation de la restauration hors domicile qui passe par les décideurs politiques, mais aussi et surtout par les gestionnaires des établissements ; l’appui aux éleveurs « le premier maillon essentiel » en les formant à la prise de parole et en leur assurant un service de réclamations en cas de litiges avec l’abattoir.

Viande du Terroir Grand Est

Ces lignes directrices transpirent dans le rapport d’activité présenté par le directeur, Franck Bellaca. Il a été choisi de mutualiser les démarches de « communication produit ». Un socle commun Viande du Terroir Grand Est a été défini. Et complété par des déclinaisons propres aux anciennes régions et pour les trois espèces : bovine, ovine et porcine. C’est ainsi qu’est née la marque Viande du Terroir Champagne-Ardenne inspirée de sa voisine Lorraine. Interbev s’appuie sur l’étude d’image « Qualitest » réalisée auprès d’un panel d’une quinzaine de consommateurs.

Leçon d’élevage et d’équilibre

Interbev Grand Est multiplie les animations dans les magasins et les partenariats sur des salons ou événements avec une forte fréquentation du grand public. Ce fut le cas notamment de la foire de Poussay et des vingt ans de l’Aoc Côtes de Toul à Nancy l’année dernière. La participation à l’opération nationale Made in Viande est aussi un temps fort de l’année. La sensibilisation des scolaires s’est traduite par vingt-sept journées de « leçon d’élevage et d‘équilibre » réalisées en interne ou avec la présence d’une diététicienne. « Les classes sont un lieu d’apprentissage qu’il faut investir, estime Xavier Lerond, cela a en outre la vertu d’être une vraie leçon pour les enseignants aussi ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2570 | octobre 2019

Dernier numéro
N° 2570 | octobre 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui