L'Avenir Agricole et Rural 10 juin 2021 a 08h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

Pénurie de matières premières pour l’agroéquipement

Les industriels de l’agroéquipement, qui connaissent un marché dynamique en 2021, sont mis en difficulté par une pénurie de matières premières.

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Des difficultes d’approvisionnement entrainent « un risque d’arret de la production » dans certaines usines, a alerte Jean-Christophe Regnier, president de la commission economique d’Axema, lors d’une visioconference du syndicat de machinistes, le 27 mai.

Pour l’annee en cours, 86 % des constructeurs disent avoir des carnets de commandes « bons, voire tres bons », mais ils souffrent de problemes d’approvisionnement (94 %) et meme de « penuries sur les matieres premieres et les produits finis » (75 %), selon une enquete aupres des adherents.
« Nous avons subi un quasi-doublement du prix de l’acier en un an », a indique David Targy, economiste d’Axema. Le type d’acier S355 utilise par les industriels, qui valait 550 €/t il y a un an, est passe a 850 €/t en decembre, et plane aujourd’hui a 1 250 €/t, d’apres ses chiffres. « Cette situation risque de durer encore quelques mois », a-t-il ajoute.

D’apres le meme sondage, 95 % des constructeurs vont augmenter leurs prix cette annee, 86 % vont allonger leurs delais de livraison, et 13 % envisagent meme des arrets de production, voire des fermetures d’usine pour 6 % d’entre eux.

Quotas europeens sur l’acier importé

« L’ensemble de l’industrie mecanique europeenne est dans une situation catastrophique : nous subissons les consequences de mesures d’exemption adoptees par l’Union europeenne en 2019, qui a mis en place un quota d’importation de tous les aciers, et qui risque d’etre reconduit en 2021 », a explique Alain Savary, le directeur general d’Axema.

Cette matiere premiere est la plus utilisee par les constructeurs d’agroequipement. L’acier represente en moyenne de 30 a 40 % des couts de production. Les composants electroniques et hydrauliques apparaissent juste apres dans le sondage comme etant face a une situation de penurie.

Axema, qui note « une demande tres soutenue » en agroequipements, table sur un marche du neuf en croissance de 5 a 7 % en 2021, a 6,44 milliards d’euros, apres une stabilite l’an dernier a un niveau « exceptionnel ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2657 | juin 2021

Dernier numéro
N° 2657 | juin 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous