L'Avenir Agricole et Rural 10 septembre 2015 à 08h00 | Par JLB

PARIS : Un bon soutien moral !

Une cinquantaine d’agriculteurs haut-marnais ont fait le déplacement le jeudi 3 septembre. Le slogan du jour : Moins de normes, plus de prix ! Le message a été bien reçu mais il faudra suivre la concrétisation des annonces faites.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Xavier Beulin annonce les mesures obtenues qui paraissent bien insuffisantes sur le plan économique aux manifestants.
Xavier Beulin annonce les mesures obtenues qui paraissent bien insuffisantes sur le plan économique aux manifestants. - © JLB

Un accueil positif

La médiatisation de la manifestation parisienne a été particulièrement réussie surtout en amont avec la mise en mouvement des 1 733 tracteurs dont une grande partie venait de l’Ouest.

En arrivant dans PARIS les applaudissements des habitants donnaient le ton. L’objectif des 1 000 tracteurs et 5 000 paysans était largement dépassé. Les nombreux reportages ont contribué à cette ambiance et ont probablement favorisé la mobilisation des agriculteurs ; ce qui a aussi contribué à la forte attente que certains ont pu considérer ensuite insuffisamment satisfaite. L’opinion publique, le gouvernement et les parlementaires étaient les cibles de cette journée. Une délégation élargie a rencontré en matinée les députés pour leur rappeler leur rôle de législateur dans la mise en œuvre de la réglementation nationale. En effet, c’est bien le Parlement qui donne les orientations au gouvernement. Mais, en pratique, dans notre organisation constitutionnelle, le gouvernement a une lourde responsabilité dans la mise en œuvre des politiques. C’est pour raison qu’une autre délégation restreinte avait rendez-vous le même jour avec Manuel VALLS.

 

Dans ces deux temps, la compréhension des interlocuteurs a été très positive. Le Premier Ministre s’est même lâché en disant que le gouvernement et la nation faisaient une « déclaration d’amour » aux agriculteurs.

Il y a les sentiments mais il y a aussi les gestes et les dirigeants de la FNSEA et des JA ne sont pas dupes. « les mesures annoncées par le Premier Ministre sont de nature à donner de l’air aux trésoreries des éleveurs les plus en difficulté. Mais le signal que nous attendions tous concernait les normes. Un pas vient d’être franchi avec l’annonce d’une pause et la définition d’une nouvelle méthode de travail. Comptez sur nous pour être actifs et sans concession dans son élaboration. Mettons sous surveillance les administrations, ne laissons rien passer ! » ont rappelé dans une déclaration commune les présidents et secrétaires généraux de la FNSEA et des JA. Il y a aussi le chantier fiscal à venir et surtout, le suivi des engagements pris lors des tables rondes précédentes sur la revalorisation des prix du lait et de la viande.

Suite de cet article dans notre édition du 11 septembre 2015.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2453 | juillet 2017

Dernier numéro
N° 2453 | juillet 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui