L'Avenir Agricole et Rural 02 mars 2017 à 08h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

PARC NATIONAL : La charte d’ici fin juin ?

Barbara Pompili, secrétaire d’état à la biodiversité a participé à un comité de pilotage à la préfecture afin de faire un point sur la création du Parc national des Forêts de Champagne et Bourgogne.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Barbara POMPILI (au centre) est venue en Préfecture le 16 Février.
Barbara POMPILI (au centre) est venue en Préfecture le 16 Février. - © FDSEA 52

Après avoir regretté de n’avoir pas eu le temps de faire une visite sur le terrain, Barbara POMPILI est revenue longuement sur l’intérêt d’un Parc National pour le développement économique des départements de la Haute-Marne et de la Côte d’Or. En effet, une cinquantaine de personnes sera employée en permanence par le parc. Leurs profils et missions seront divers : intervention dans les écoles pour initier à la protection de l’environnement et de la biodiversité, études du biotope et de la biocénose, appui technique auprès des partenaires locaux…

« 3 mois d’enquête publique »

Mme le Préfet, Françoise SOULIMAN avait rappelé en introduction, que la durée moyenne pour l’émergence d’un parc était de 12 ans et qu’il s’agissait ici d’un projet innovant ; unique en France. Néanmoins, l’objectif de M. Jurien de la Gravière, Président du Groupement d’intérêt public, est de parvenir à une version « semi-définitive » de la charte, élément central de projet d’ici fin juin, alors que le dialogue entre les acteurs vient de reprendre.

M. Jurien de la Gravière, a insisté sur le fait que les acteurs ne pouvaient réellement tenir le crayon pour l’élaboration de la charte mais devaient participer à sa construction. Après une période de concertation qui devrait courir sur 3 mois, le Conseil National de Protection de la Nature (CNPN1) donnera ensuite son avis sur celle-ci. Le décret n° 2006-1 266 du 17 octobre 2006 fixe notamment au CNPN l’objectif d’assurer la protection des espaces naturels et le maintien des équilibres biologiques concernant la préservation des espèces sauvages et des espaces naturels. Le Parc pourrait donc voir le jour fin 2018, si tout va bien....

 

 

1) Créé dans les années 1950, le CNPN est une institution rattachée au ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer français

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2471 | novembre 2017

Dernier numéro
N° 2471 | novembre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui