L'Avenir Agricole et Rural 28 novembre 2013 à 08h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

PAC - Les zones intermédiaires oubliées

Alors que nous sommes dans la dernière ligne droite des arbitrages nationaux, la FDSEA et les JA sont allés demander le soutien des Parlementaires pour essayer de rompre l’autisme du ministère de l’agriculture. Les responsables syndicaux ont été reçus par Luc Chatel, Bruno Sido et Charles Guéné le 22 Novembre ; une rencontre est aussi programmée avec François Cornut-Gentille.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Luc Chatel estime que les députés des départements de zones intermédiaires doivent formuler des revendications convergentes quelque soient leurs sensibilités politiques.
Luc Chatel estime que les députés des départements de zones intermédiaires doivent formuler des revendications convergentes quelque soient leurs sensibilités politiques. - © JLB

L’élevage est aussi perdant

Comme cela a déjà été rappelé dans une précédente édition, à l’occasion du Conseil d’Administration de la FRSEA Grand Est, et comme démontrent les études de la Chambre d’Agriculture (cf page 04), la ferme Haute Marne est une grande perdante de la réforme de la PAC alors même que le montant moyen des soutiens à l’hectare est inférieur à la moyenne nationale.

Le leitmotiv du Ministre de l’Agriculture est d’opérer un rééquilibrage en faveur de l’élevage et il a même évoqué, dans certains de ses discours, le soutien aux zones intermédiaires. Or, il y a plus qu’un hiatus entre la politique affichée et la réalité de terrain. L’explication vient probablement du fait que les fermes de polyculture-élevage haut-marnaises sont atypiques dans leur structure avec des surfaces d’exploitation plus importantes que la moyenne mais générant une faible valeur ajoutée. Les données de gestion confirment cette situation, particulièrement cette année avec un résultat moyen de l’ordre de 100 Ä/ha. «L’élevage de montagne n’a rien à envier à celui de notre zone intermédiaire» martèle Thierry Lahaye. Les agriculteurs haut-marnais ne comprennent pas la politique actuelle qui consiste à prélever à ceux qui sont en dessous de la moyenne pour redonner à d’autres qui ne sont pas forcément dans une moins bonne situation. Le paiement redistributif que le gouvernement français met en place frappe de plein fouet les exploitations de polyculture-élevage avec l’injustice criante de l’absence de prise en compte de la main d’œuvre laquelle est de plus très sollicitée dans les ateliers d’élevage.

 

Le gouvernement refuse le dialogue

La FDSEA a déjà écrit à deux reprises, au Ministre de l’Agriculture, les services départementaux de l’Etat ont aussi été alertés mais il n’y a aucune réaction, même pas un accusé de réception !... Ce mépris est insupportable et il dissimule probablement une certaine gêne des Pouvoirs Publics face à la pertinence des revendications des zones intermédiaires. Les responsables professionnels haut-marnais demandent donc aux Parlementaires de nouer des alliances pour tenter de faire réagir le Ministre de l’Agriculture qui s’enferme dans une tour d’ivoire.  Une visite de Stéphane LE FOLL  programmée mardi dernier à DIJON, a finalement été annulée… Cela aurait été l’occasion de lui expliquer la situation réelle des zones intermédiaires.

Suite de cet article dans notre édition du 29 Novembre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2473 | décembre 2017

Dernier numéro
N° 2473 | décembre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui