L'Avenir Agricole et Rural 01 août 2019 à 08h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

OVINS : GAGNER 2,3 Euros par agneau en achetant un bon bélier

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Acheter plutôt des agneaux : il y a plus de choix et ils s’adaptent mieux que les antenais
Acheter plutôt des agneaux : il y a plus de choix et ils s’adaptent mieux que les antenais - © agathe Cheype (idele)

La moitié des gènes des agneaux est transmise par les béliers. Le choix d’un bélier a ainsi plus de conséquences dans un élevage que celui d’une femelle.

 

En effet, son potentiel génétique sera transmis à de nombreux descendants sachant qu’un mâle reproducteur produit de 200 à 500 agneaux sur sa carrière selon le niveau de prolificité et le système d’élevage. Le gain apporté par un bélier qualifié est évalué à 2,3 Ä par agneau, achat du bélier déduit.

Acheter des béliers issus d’élevages en sélection est essentiel pour améliorer la qualité du troupeau. Ils apportent des garanties génétiques. Les béliers qualifiés sont issus du schéma de sélection de la race et validés par l’organisme de sélection. N’hésitez pas à demander leur Certificat d’Origine et de Qualification lors du choix.

Des béliers choisis sur leurs papiers

Trois cas de figure se présentent. Pour produire des agnelles de renouvellement, mieux vaut choisir un bélier «type élevage» qui présente un bon potentiel sur les valeurs maternelles, c’est-à-dire avec des index prolificité et valeur laitière de bon niveau. Pour vendre des agneaux de boucherie, un bélier «type viande» avec de bonnes caractéristiques bouchères, c’est-à-dire de la croissance et de la conformation, convient parfaitement. Enfin, il s’agit de trouver le meilleur compromis avec un bélier mixte ou en privilégiant le bélier de «type élevage» pour produire à la fois des agneaux de boucherie et des agnelles.

Dans tous les cas, le bélier doit présenter des testicules normaux, de bons aplombs et un développement morphologique suffisant.

 

Pour en savoir plus, une vidéo est disponible sur www.idele.fr, rubrique réseaux et partenariats/CIIRPO : «savoir lire les papiers des béliers».

 

 

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2570 | octobre 2019

Dernier numéro
N° 2570 | octobre 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui