L'Avenir Agricole et Rural 19 mars 2015 à 08h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

NUISIBLES

La FREDON CA accompagne les agriculteurs dans le cadre de l’observation régulière de l’évolution des populations de campagnols et de la mise en œuvre des moyens de prévention et de lutte précoce raisonnée.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
­Beaucoup de dégâts dans les parcelles de luzerne, prolifération des mauvaises herbes.
­Beaucoup de dégâts dans les parcelles de luzerne, prolifération des mauvaises herbes. - © REUSSIR

Depuis la publication de l’arrêté du 14 mai 2014 relatif aux contrôles des populations de campagnols, de nombreux agriculteurs ont effectué des traitements avec des appâts à base de bromadiolone, étroitement encadrés par votre Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles de Champagne-Ardenne. La FREDON CA vous accompagne dans le cadre de l’observation régulière de l’évolution des populations de campagnols et de la mise en œuvre des moyens de prévention et de lutte précoce raisonnée. Suite à ces conseils sur la lutte préventive et l’utilisation de ce produit dans le respect de la faune non cible (buse....), un avis de traitement est envoyé à la DRAAF, DREAL, fédérations de chasse, mairies concernées, associations environnementales.....Conformément à l’arrêté du 14 mai 2014, les dispositifs de suivi et de lutte doivent être définis dans un plan d’action régional, validé le 19 février 2015 par le Comité Régional d’Orientation de la Politique Sanitaire Animale et Végétale. Les travaux se poursuivent entre la FREDON CA, la DRAAF, la DREAL, la Fédération Régionale des Chasseurs, la Chambre Régionale d’Agriculture, l’ONCFS et le CRSPN sur l’analyse de risque liée à la faune non cible, outil indispensable pour finaliser le plan d’actions. En Champagne-Ardenne, la mise en place de la lutte collective et raisonnée contre les campagnols est initiée par une journée de formation, à la fois théorique et pratique sur la bonne mise en place des méthodes de lutte. La formation est obligatoire pour avoir accès à la lutte  chimique.L’agriculteur doit réaliser les comptages par la méthode de la diagonale indiciaire sur toutes les parcelles qu’il souhaite engager dans la lutte, envoyer le bulletin d’adhésion, la synthèse des comptages, le bon de commande et la copie du CERTIPHYTO à la FREDONCA, qui lui délivre en retour un bon de retrait pour aller retirer la commande.Il est impératif que les méthodes de lutte alternatives soient mises en place.Les traitements contre les campagnols ne sont pas anodins, l’emploi d’anticoagulants peut causer des dégâts sur la faune non-cible. Il est nécessaire d’enfouir les appâts dans les trous et surtout d’effectuer une surveillance post-traitement.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2453 | juillet 2017

Dernier numéro
N° 2453 | juillet 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui