L'Avenir Agricole et Rural 06 juillet 2017 à 08h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

Nous voulons être le moteur des territoires

Déjà un an d’existence pour l’Association des Maires Ruraux de Haute-Marne (AMR 52) qui organisait son assemblée générale à Semoutiers le 28 juin. L’année écoulée fut riche en évènement entre l’organisation des états généreux de la ruralité et la coordination au niveau régional.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le président de l’AMR 52 Eric Krezel, entouré des 3 vice-présidentes : (de g. à d.) Christine Henry, Claire Colliat et Bernadette Retournard.
Le président de l’AMR 52 Eric Krezel, entouré des 3 vice-présidentes : (de g. à d.) Christine Henry, Claire Colliat et Bernadette Retournard. - © T.M.

«La Haute-Marne est le 3e département le plus rural de France, c’était important de créer l’association pour défendre la ruralité» explique le président de l’AMR 52 Eric Krezel qui a repris la formule du maire de Chaumont Christine Guillemy «on est tous des ruraux», preuve du poids de la ruralité dans notre département.

«Nous pouvons compter sur la force du réseau national» ajoute le président «nous travaillons aussi avec l’association des maires de Haute-Marne, d’ailleurs chaque commune peut être membre de différentes associations». La création de l’AMR 52 permet de porter la voix des ruraux à différents niveaux. Tout d’abord au niveau départemental avec sa présence à la commission des services publics. «C’est là que se gère la répartition des services publics, nous devons y siéger pour les préserver dans nos communes». L’AMR est représentée au comité interministériel en Préfecture avec les services de l’État, afin de coordonner différentes actions. Elle est également présente à la commission ruralité avec les services de l’Education Nationale.

Les 10 AMR du Grand Est se sont réunies pour être un interlocuteur au niveau régional et que tous les départements soient représentés. Un partage de compétences sur des sujets variés et concrets. Michel Fournier, président AMR des Vosges, est le coordonnateur des maires ruraux du Grand Est.

Le nouveau comité régional pour la biodiversité sera sollicité sur le shéma régional pour la biodiversité, le shéma de cohérence écologique et sur le régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires. Chaque association départementale du Grand Est a désigné un binôme homme / femme susceptible de représenter les maires ruraux au sein de ce comité.

L’AMR faisant partie du réseau national (AMRF), «cela nous permet de nous battre pour obtenir l’égalité, stopper les déserts médicaux et l’abandon des services publics» explique Eric Krezel qui rappelle que la Dotation Globale de Fonctionnement verse aux communes rurales 62 par habitant contre 124 pour un urbain. Les Etats Généreux, organisés dans toute la France ont permis d’établir concrètement les attentes des ruraux. Il en résulte 150 propositions que l’AMRF a remis au nouveau Gouvernement. L’association a aussi négocié la reconduction des mandats des maires pour les petites communes rurales et a obtenu gain de cause. Une autre victoire est celle de l’augmentation de la dotation de solidarité rurale dans la loi de finances. «Il est important d’informer le Gouvernement des spécificités du monde rural pour que des actions concrètes soient réalisées. Nous voulons être le moteur des territoires» affirme Eric Krezel qui précise être «pour l’intercommunalité, mais à condition qu’elle soit choisie» et qui souhaite «le retour de l’État dans nos communes».

Rapport d’activités

Les Vice-présidentes Claire Colliat (maire de Saint-Loup-sur-Aujon), Bernadette Retournard (maire de Choignes) et Christine Henry (maire de Rizaucourt-Buchey) ont présenté le rapport d’activité, marqué par la naissance de l’AMR, le 6 juin 2016. Il y a aussi les 3 réunions de travail des Etats Généreux qui a permis de libéré la paroles des habitants, il en ressort un ras-le-bol des complexités administratives, des difficultés liées aux changements de compétences des communes, mais une fierté d’habiter dans un territoire pleins de richesses environnementales et humaines. Une conférence a été organisé à Bologne sur le thème du «zéro phytos», en compagnie de la Fredon (association spécialisée dans la santé du végétal) afin de découvrir des techniques d’entretien mises en place dans certaines communes.

Vous pourrez retrouver la suite de cet article dans notre édition du 07 juillet 2017.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2462 | septembre 2017

Dernier numéro
N° 2462 | septembre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui