L'Avenir Agricole et Rural 07 novembre 2013 à 08h00 | Par JLB

NOMINATION - Yann Sorel, nouveau Directeur du Lycée Edgard Pisani

Les directeurs d’établissements publics d’enseignement agricole sont désignés par le ministère de l’agriculture. Depuis le départ d’Arnauld Pizzi, le 1er septembre, Yann Sorel a pris les commandes de l’établissement départemental.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le Lycée de Chaumont-Choignes maintient ses effectifs.
Le Lycée de Chaumont-Choignes maintient ses effectifs. - © JLB

Un lycée de proximité

Le nouveau directeur connaît bien les rouages de l’enseignement agricole. Il y a d’abord fait ses études secondaires avant de suivre une formation supérieure qui l’a conduit à occuper des premières fonctions d’encadrement dans le lycée forestier de Crogny, dans l’Aube. Avant d’être nommé en Haute-Marne, Yann Sorel assumait la direction de l’établissement public de Martinique.

Comme de nombreux autres lycées, l’établissement de Chaumont comprend une ferme expérimentale. Il assure la formation initiale et continue par le biais du CFA (apprentissage) et du CFPPA (formation adulte). Les effectifs haut-marnais sont stables avec 260 élèves dont 45 en BTS production animale et 215 dans les autres niveaux de formation, dont 3 bac pro (gestion des exploitations agricoles, vente de petits animaux, et techniques végétales). Le lycée assure aussi une formation générale en 4ème et 3ème sachant que cette année  la classe de 4ème a été gelée. Mais le nouveau directeur ne désespère pas de pouvoir en rouvrir une ultérieurement. Il met en avant la spécificité de l’encadrement de son établissement qui permet un suivi rapproché des élèves avec un programme et des effectifs de classe plus faible que dans l’enseignement général.

Le CFA regroupe actuellement 80 apprentis. Quant au CFPPA, il s’agit d’une petite structure ayant pour cœur de métier actuellement la formation «certiphyto» qui est dispensée, entre autre, aux salariés de la fonction publique territoriale.

La qualité des formations est plutôt gratifiante avec un taux de réussite supérieur à la moyenne pour les BTS.

Le lycée Edgard Pisani est aussi un espace d’accueil pour de nombreuses organisations professionnelles agricoles qui y tiennent leurs réunions d’information, et pour des manifestations extra agricoles en raison de sa situation périurbaine. C’est ainsi que des activités culturelles et sportives sont régulièrement organisées sur le site de Choignes.

L’internat permet par ailleurs aussi d’accueillir des élèves de l’établissement chaumontais Eugène Decomble (ex Haut du Val), dès le samedi soir. Enfin, un espace et des locaux ont été dédiés pour la formation à la conduite d’engins de travaux publics.

 


Une vitrine de l’agriculture durable

La ferme du lycée agricole de Chaumont dispose d’une structure foncière ingrate avec un parcellaire éclaté et un potentiel faible. Par ailleurs, la proximité de la ville engendre quelques contraintes de voisinage. Dans ce contexte, la gestion de la ferme est un défi permanent que tente de relever en permanence Stéphane Hirtzberger. L’exploitation comprend actuellement un élevage de 120 têtes de bétail de race limousine qui remporte régulièrement des prix dans les grands concours nationaux. Le cheptel comprend aussi 200 brebis. Enfin, depuis quelques années la truffière constituée de noisetiers mycorhizés est un champ d’expérimentation reconnu au plan national, bien que la production ne soit pas aujourd’hui à la hauteur des attentes initiales.

Le lycée finalise le montage juridique et financier d’une méthanisation par voie sèche. L’emplacement est arrêté et les démarches avancent à grands pas. Yann Sorel espère pouvoir annoncer très prochainement le début des travaux. La valorisation de la chaleur induite par cette source d’énergie renouvelable pourra être optimisée au sein même de l’établissement, voire par le réseau de chaleur qui met actuellement en place la ville de Chaumont.

Des Antilles à Chaumont, le climat n’est certes pas le même,  mais Yann Sorel n’est pas dépaysé car il connaît bien la région et il y trouve un accueil plutôt chaleureux dans un établissement bien intégré à la vie locale avec des projets intéressants et de nombreux défis à relever.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2466 | octobre 2017

Dernier numéro
N° 2466 | octobre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui